Publication partenaire

5 endroits où débuter sa saison en ski de fond

L’automne est sans aucun doute la saison que la majorité de la population associe le plus souvent aux couleurs. Les arbres se préparent tranquillement à la saison hivernale en délaissant la teinte verdâtre de leurs feuillages pour faire place à des couleurs vives et flamboyantes d’automne. Pour les skieurs, c’est la fin de l’estivation, cet état d’engourdissement que doivent malheureusement subir les fondeurs à tous les ans durant la période estivale.

Afin de d’amorcer votre saison de glisse sur le bon pied, Zone.Ski vous a préparé la liste de 5 endroits à surveiller dans l’Est où il sera possible de débuter votre saison dans les prochains jours (bien évidemment si Dame Nature collabore).

 

La Forêt Montmorency de l’Université Laval
Depuis plusieurs années, la forêt Montmorency débute la saison de pied ferme avec son impressionnante glisse boréale. Grâce à sa situation géographique favorable et son artillerie de canons à neige, la Forêt Montmorency emmagasine littéralement des tonnes de neige artificielle durant l’hiver qui, une fois le printemps arrivé, est recouverte d’une couche de sciure de bois. La sciure de bois agit à titre d’isolant durant tout l’été et permet de conserver assez de neige pour recouvrir d’une épaisse couche de neige une boucle d’un peu plus de 2 km aux abords du lac Piché. Unique dans le Nord-est américain, ceci permet aux fondeurs de se délier les jambes à la fin du mois d’octobre. Cette année, l’ouverture se fera le 26 octobre. Si la tendance ce maintien, j’y serai pour débuter en force la saison 2018-2019.

Crédit photo: Dominique Lambert

 

Nakkertok et son sentier pré-saison Nakkertrack
La famille Van Wijk opère en banlieue d’Ottawa un impressionant centre de ski de fond depuis 2003. Riche d’une tradition de presque 50 ans, ce centre n’a cessé d’évoluer au fil des ans. Grâce à un équipement à la fine pointe de la technologie pour produire de la neige artificielle, ce dernier ouvre bon an, mal an, un sentier d’environ 2.5km, le Nakkertrack, durant le mois de novembre. Surveillez de près la section conditions des pistes de leur site web pour la date exacte de l’ouverture.

Crédit photo: Barclay Fortin

 

Boucle des fondeurs à Sommet Morin-Heights
Unique dans les Laurentides, ce nouveau circuit d’entraînement situé à Sommet Morin-Heights, permet enfin à la relève de viser les plus hauts sommets. Ce partenariat entre la municipalité de Morin Heights, Sommet Morin Heights et le club de ski de fond Fondeurs-Laurentides a permis la mise en place d’un projet innovateur pour la région. Avec une ouverture aussi hâtive que le 19 novembre l’an dernier, c’est à surveiller pour cette année.

Crédit photo: Barclay Fotin

 

P’tit train du nord
Cette ancienne voie ferrée qui effectuait jadis la liaison Montréal – Mont-Laurier, transportait dans un train voyageur des milliers d’amateurs de ski de la ville aux montagnes. Aménagée en piste cyclable aux tournants des années 90, la pratique du ski de fond y est possible sur 40 kilomètres entre St-Jérôme et Val-David. Avec une surface en poussière de roche, un enneigement naturel très marginal est nécessaire pour ouvrir une portion de la piste. Lors des deux dernières saisons, des ouvertures au début décembre ont eu lieu. Avec un peu de chance et un coup de pouce de la part de Dame Nature, nous pourrons peut-être espérer nous élancer en quelque part au mois de novembre.

Crédit photo: Marc-Antoine Brissette

 

Mt Van Hoevenberg à Lake Placid
Jusqu’à tout récemment, l’enneigement artificiel nécessitait des températures en dessous du point de congélation pour produire de la neige. C’est maintenant chose du passé avec l’arrivée récente de la « SNOWFACTORY ». Au moment d’écrire ces lignes, le centre de ski de fond olympique du Mt Van Hoevenberg est le seul endroit en Amérique du Nord avec de telles installations. Grâce à cette nouvelle technologie de pointe, il est maintenant possible de produire de la neige à des températures aussi chaudes que 15 dégrés Celsius. L’an dernier, l’équipe de ski de fond paralympique des États-Unis en avait surpris plus d’un en débutant leur entraînement le 24 octobre au Mt Van Hoevenberg tout juste avant l’ouverture officiel du centre le 28 octobre.

 

 

Le mois d’octobre nous réserve parfois de belles surprises au Québec. Il m’est arrivé de chausser mes skis dans les Cantons de l’Est et dans le parc Laurentides sur neige 100 % naturelle dans la première moitié du mois d’octobre. Il n’est pas impossible que ce scénario se reproduise cette année.

Crédit photo: Marc-Antoine Brissette

 

Bien que j’ai effectué des recherches attentives sur le sujet, il se peut que j’aie oublié de mentionner l’ouverture imminente d’un centre de ski de fond dans la liste ci-dessous. Après tout, il y a plus de 200 centres de ski de fond au Québec et je n’ai pas encore eu la chance de les skier tous. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le faire savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

Afin de nous aider à mieux s’y retrouver, Zone.Ski travaille actuellement à la mise sur pied de son nouveau guide des stations de ski de fond du Québec. Restez à l’affût, nous vous tiendrons au courant de son lancement sous peu !

Bonne saison de ski 2018-2019 !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marc-Antoine Brissette
Fils illégitime du défunt Prof Bof, Marc-Antoine est passionné par deux choses: la neige et la science. Tantôt, en classique, tantôt en skating et tantôt en hors-piste, Marc-Antoine s’oppose fermement à la binarité de la discipline et refuse d’être associé à un camp défini. Follement amoureux de la neige, sa non-binarité lui permet bon an mal an de profiter de sa passion de la glisse d’octobre à juillet.