VOS SPORTS:
Publication partenaire

À la conquête de l’Ouest ! – Mont Sainte-Anne – 10 janvier 2019

Dans un élan de piété, mon ami Denis et moi avons prié la bonne Sainte-Anne la veille de notre sortie.  Elle nous a récompensés avec 37 centimètres de poudreuse légère.  Comme il faut mériter son ciel, nous avons dû chercher un peu avant de la trouver.

Nous nous échauffons dans la Gros Vallon.  Le haut de la piste, moins pentu, est bien damé et doux sous les skis.  Mais dans le « pitch » central, nous réalisons que le fond ferme n’est pas très loin.  Il y a moins de neige que dans nos prières !

 

Les heures qui ont précédé l’ouverture de la station ont été venteuses.  Peut-être la poudreuse a-t-elle été soufflée dans les sous-bois ?  Nous décidons d’aller jeter un œil dans la Forêt Noire, via la Crête.  Malheur, la piste est fermée.  Nous jetons notre dévolu dans la Brunelle, pas trop loin.  C’est de mieux en mieux, mais il fallait faire gaffe aux quelques roches camouflées sous la neige fraîche.

 

Nos colocataires de la gondole suivante nous partagent que les versants Nord et Ouest ont reçu la meilleure part de la tempête.  Les sous-bois Sidney-Dawes et Vital-Roy nous l’ont prouvé !  Merci à nos amis de passage!

 

Nous hésitons à nous rendre sur le versant Ouest car la seule remontée du secteur, la Corde Raide, n’est pas en fonction.  Pour en revenir et rejoindre le versant Nord, il faut  faire plusieurs minutes de ski de fond en empruntant le Sentier des Bouleaux.  Nous prenons une chance et nous dirigeons vers la piste Grande Ouest.  C’est l’apothéose !  Tel Christophe Colomb qui découvre l’Amérique, nous découvrons enfin nos 37 centimètres de poudreuse légère.  À nous la conquête de l’Ouest !  Plusieurs de nos descentes suivantes se répéteront sur ce versant.  Jamais nous ne croiserons un seul skieur.  La majorité des traces visibles ci-dessous sont les nôtres.

 

Nous skions jusqu’à l’heure limite permise par nos billets de remontée.  À la fin de la journée, nous sommes crevés, mais heureux !  Quelle belle journée au Mont Sainte-Anne.  À vous d’en profiter maintenant !

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Lacroix
Christian Lacroix vit en Beauce et travaille en horticulture, ce qui lui laisse du temps pour les sports de glisse. Planchiste de longue date, récemment converti au ski, il pratique ce sport principalement en famille. Leur devise: une journée en ski, active, dehors et loin des écrans c’est une journée réussie!