VOS SPORTS:
Publication partenaire

À l’essai: une planche en piste pour un rider méticuleux

24 mars 2018 | Revue, par Jean-Marie Zumstein
Photos Christophe Deschamps

Lors d’une journée d’essais organisée par Oberson le 10 mars 2017 au versant Avila du Sommet Saint-Sauveur, quelques chroniqueurs de ZoneSki ont eu l’occasion d’enfiler des virages au volant de skis et planches de la saison 2018-2019. Leur mandat était simple: essayer des skis ou planches à neige qu’ils auront choisi selon leurs besoins, et définir un palmarès personnel qui correspond à leur expérience lors des essais! Le compte-rendu relate les essais de planches à neige de piste, sélectionnées par Jean-Marie Petit. Pour accéder à tous les comptes-rendus, visitez la page des Bancs d’essai ZoneSki!

Fiche du skieur-testeur: Jean-Marie Zumstein, 37 ans

Rider depuis 10 ans
Planche de la saison 2017-2018
Gnu Mission Impossible
Profil de skieur Goofy, niveau intermédiaire-avancé
Curieux mais prudent en descente
Conditions de prédilection
Neige fraiche légère, sur tous les terrains
Piste préférée au Québec
L'Iroquois, Mont SUTTON
Taille / Poids: 1,80m (6'0") / 78kg (172 lbs)

Ce que je cherche en planche: matériel et préférences

Je suis un planchiste qui aime autant faire des pistes damées, des bosses et des sous-bois. Je n’aime pas aller très vite et j’accorde beaucoup d’importance au contrôle et à la maniabilité qu’une planche peut donner. Pour moi, une planche doit être polyvalente et bien performer dans presque toutes les conditions. Oui, c’est presque impossible à trouver, comme souvent, dans la vie, il faut parfois faire des compromis pour tout avoir. L’important, c’est de faire ce compromis au bon endroit. Pour ce test, j’ai mis plus d’importance sur la performance sur piste damée tout en prenant soin d’essayer leurs capacités hors piste et sur des petites bosses et sur une courte distance en sous-bois.

Ma journée d’essai: le déroulement

Pour assurer que toutes les planches soient évaluées équitablement, j’ai toujours fait les même parcours avec eux : la première descente dans la piste Laurentides, une piste sinueuse qui permet d’essayer la planche plusieurs vitesses et le faux plat en bas permet de tester la stabilité lorsqu’on glisse sur du terrain plat à plus haute vitesse. Pour la deuxième descente, je passais par la Pronto, une piste noire pour pousser un peu plus. Dans la partie supérieure, j’ai aussi pu essayer un peu le bord du sous-bois.

Les planches au banc d’essai: je les ai testés!

Arbor CO DA
Longueur testée: 159cm
Arbor Whiskey
Longueur testée: 155cm
Burton Trick Pilot
Longueur testée: 158cm
Nitro SNRDD
Longueur testée: 171cm

En conclusion: mon palmarès personnel!

En troisième position: Nitro Snrbd. Cette planche Nitro est une planche traditionnelle 100% cambrure assez rigide parfait pour faire de la vitesse sur du damé. Stable, précise, performante, c’est la planche parfaite pour un planchiste qui aime le 100% cambrure. Oui, il faut l’aimer, car elle est moins maniable, c’est plus difficile de faire des courbes serrés et les erreurs pardonnent moins.

En deuxième position: Burton Trick Pilot. Le Burton Trick Pilot est une planche avec une cambrure au centre sur 70% de sa longueur, les extrémités sont plates pour permettre une meilleure manoeuvrabilité. Sa performance et stabilité sur piste sont légèrement moindres que la gagnante due au fait que cette planche a été conçue beaucoup plus comme une all mountain. Elle performe bien sur des bosses et dans les sous-bois. Une vraie planche tout-terrain qui peut être très bien utilisé dans toutes les conditions. Grâce au « Channel » de Burton, c’est très facile d’ajuster le setback en quelques secondes. Très pratique lors des journées de poudreuse! C’est la planche que j’achèterai pour moi, car elle performe bien dans toutes les conditions.

Mon coup de coeur: Arbour Coda Camber. Cette planche à cambrure traditionnelle se fait remarquer par son côté supérieur fait en placage de frêne verni. Comme c’est du bois naturel, chaque modèle est unique! Le premier constat est que la planche est très stable à basse moyenne et haute vitesse et étonnamment facile à virer pour une cambrure traditionnelle, assez facile pour faire un peu de sous-bois dans trop de bosses, car dans les bosses, on sent assez vite que c’est une cambrure traditionnelle. Son plus grand avantage est sa performance remarquable sur la glace grâce à la technologie Grip Tech qui avec ses deux ondulations sous les pieds qui permettent à la planche de littéralement couper comme un couteau des petites points d’appui dans la glace ou la neige très durcie. Comme il n’y a que deux ondulations au lieu des six à sept utilisées par le Magnetraction de Mervin et Rossignol, on ressent beaucoup moins les effets accrochants dans la neige. Cette qualité peut faire toute la différence entre une belle journée ou une journée ordinaire quand les conditions sont plus difficiles. Une planche que je recommande sans hésitation grâce sa performance très prévisible et son adhérence sur la glace!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Marie Zumstein
Jean-Marie est un planchiste passionné qui déborde d'enthousiasme pour les sports de glisse au Québec. L'été, il sillonne les champs de la ferme familiale et l'hiver, il sillonne les pistes de ski de la province. Le meilleur des deux mondes!