VOS SPORTS:
Publication partenaire

Adieu froid – Bonjour neige – Mont Cascades – 3 janvier 2018

Nous arrivons à la station vers 10:30. Il est tombé environ 12 cm depuis les 24 dernières heures. Une neige très légère, très agréable à skier! Une nouvelle neige, c’est très bien, mais la grosse nouvelle c’est le réchauffement des températures!

En Outaouais, depuis le 25 décembre dernier, c’est aujourd’hui la première journée où le mercure passe au dessus des -10C. C’est probablement la raison pour laquelle il y a beaucoup de skieurs à la montagne.

C’est malheureusement la cohue pour acheter les billets de skis. Tous les skieurs doivent passer par le service à la clientèle à l’intérieur. La ligne est longue. Heureusement, tout le monde demeure calme et prend son mal en patience. Finalement, un des 5 guichets extérieurs ouvre, ce qui permet de désengorgé un peu le service à la clientèle.

On débute avec une montée en empruntant la remontée Quad Est. Sur ce versant, nous ferons quelques descentes dans les pistes intermédiaires Alouette et Touraine. Les surfaces sont très belles. Curieusement la petite piste Cresta n’était pas encore ouverte, mais plusieurs skieurs l’empruntaient quand même pour retourner vers le versant du Quad Promenade.

Le Quad Promenade dessert le versant principal faisant face au chalet. Nous y descendrons les pistes Promenade, Express et Cascades. Le haut de la Cascades était fermé, mais on pouvait rejoindre le bas de la Cascades à partir de la Promenade. Le bas de la Cascades était particulièrement beau… c’est une piste un peu en retrait et donc un peu oubliée des skieurs.

La station opère 3 télésièges principaux (2 quadruples et 1 triple) sur 3 versants/secteurs différents. Le volume de skieurs est donc assez bien réparti et l’attente à chacune des remontées est inexistante.

Le secteur du Quad Promenade était le plus occupé, suivi du secteur du Quad Est et du secteur du télésiège triple. La piste la plus achalandée est la Promenade, car c’est probablement la piste la plus facile de la station. Quelques canons à neige sont toujours en opération pour élargir la couverture de neige dans la dernière section de la piste Promenade.

En réalité, la plus grosse attente, c’est à la cafétéria sur l’heure du lunch qu’on la retrouvait. L’espace occupé par la cafétéria est assez petit, et à mon avis il devrait être complètement réaménagé, surtout depuis que le comptoir Subway n’existe plus.

Il y a un nouveau tapis magique dans le secteur débutant… le plus long de la région, selon ce que dit la station. Le vieux télésiège double s’y trouve toujours, mais il n’était pas en opération aujourd’hui. Le nouveau tapis magique donne accès une pente école très large dont l’inclinaison est juste parfaite pour favoriser l’apprentissage. À mon avis, les pentes écoles ne sont souvent pas assez inclinées ou trop étroites… heureusement, ici, tout est parfait.

Nous quittons vers 14:00, avec une dernière descente qui nous fera bifurquer de la piste Promenade au secteur de la pente école, afin de pouvoir laisser les skis directement à la voiture.

Ci-haut: De la nouvelle neige, très légère que l’on retrouve en bordure de pistes.

Ci-haut: Le sommet du Quad Est (à droite) et du télésiège triple (à gauche).

Ci-haut: Direction, la  piste Alouette.

Ci-haut: Au milieu de la piste Alouette, une belle pente intermédiaire qui sait faire travailler les débutants tout en étant appréciée également des skieurs plus avancés qui recherchent une pente constante.

Ci-haut: Au mileu de l’Alouette, vue vers le haut.

Ci-haut: Au mileu de l’Alouette, vue vers le bas.

Ci-haut: Les pistes du secteur du Quad Est se terminent en longeant la route. J’ai toujours trouvé curieux le fait de descendre avec les voitures qui passent juste à notre droite.

Ci-haut: Le chalet principal. Les supports à skis étaient bien garnis aujourd’hui.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Lemieux
Skieur autodidacte depuis le début des années 80, il slalome les stations en solo, entre amis ou en famille en quête de pur plaisir. Amateur de premières traces, il est habituellement sur les pistes de bonne heure pour savourer les meilleures descentes de la journée : "Rien ne sert de courir; il faut partir à point!"