VOS SPORTS:
Publication partenaire

Au cœur des Montagnes vertes- Sugarbush le 10 décembre 2018

Il existe au cœur des Montagnes Vertes, un domaine skiable imposant, où 111 pistes réparties sur 6 sommets permettent aux plus exigeant d’y trouver leur compte. Bienvenue à Sugarbush !

Voilà bientôt 4 ans ma dernière visite à la station. Le temps passe si vite. À chaque fois que je met les skis sur la montagne, la première pensée qui m’envahit est la suivante : pourquoi ais-je attendu aussi longtemps avant de revenir ici ? La visite vaut le déplacement. Située à mi-chemin de la station de Jay Peak au nord et de sa grande voisine Killington au Sud, Sugarbush impressionne au premier coup d’œil à la base. Tel un amphithéâtre en forme d’hémicycle, notre regard hésite entre les hauteurs du sommet de Lincoln où les pistes Organgrinder et Sigi’s Ripcord sont juchées telles le nid de l’aigle; alors que notre regard se tourne vers le sommet du North Lynx où le soleil fait briller de mille feux la piste Sunrise au prénom destiné digne du moment. Le sommet de Gadd, tel une sentinelle semble observer son voisin d’en arrière au second balcon, le sommet de Castlerock. Comme les anciens, nous observerons le parcours du soleil et comme le nomade, nous nous déplacerons au gré de celui-ci afin de profiter pleinement de la lumière naturelle et de ses rayons qui faute de nous réchauffer le corps, nous réchauffera l’esprit.

Nous amorcerons donc notre journée par une descente à partir du Sommet de North Lynx.

Les conditions variant de damée sur une base ferme au sommet à damée sur une base durcie à la mi-montagne nous permettent d’ajuster notre tenue en descente. Bien habillé, nous ne ressentons nullement les effets du vent au sommet ainsi que le mercure de -12 Celsius. Quant  au mercure à la base qui culmine à près de 495 mètres au dessus du niveau de la mer, il indiquera -8 Celsius en début d’après-midi.

Nous passerons une bonne partie de la journée sur le sommet de Lincoln où plusieurs des pentes les plus raides ainsi que les sous-bois les plus prononcés de la station y sont regroupés.

La piste Organgrinder, un véritable coup de cœur aujourd’hui.

En route vers le sommet !

Un classique double diamant exigeant mais combien exaltant : la piste Paradise qui n’est pas sans rappeler la Contour au mont Orford !

Même l’imposant contingent de bosses ne viendra pas à bout de nos capacités ! Nous en redemanderons !

Ballade dans la Jester

Style libre au sommet !

Le plaisir d’amorcer la semaine sur les planches au cœur des Montagnes Vertes me fait momentanément oublier que nous sommes encore seulement en automne et que le meilleur restera à venir.

Visiter la station de Sugarbush est toujours un plaisir en soi. La découverte du domaine skiable se fait au gré des visites. Voilà un prétexte pour y revenir avant 4 ans !

Bonne saison.

Heureux en ski un jour, Heureux en ski toujours !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Robert Rousseau
Diplômé en gestion de l'école des Hautes Études Commerciales, Robert ne manque pas une occasion de pratiquer son sport favori. Amateur de voyages, il aime découvrir des nouvelles stations, s'aventurer dans un nouveau sous-bois ou de prendre la mesure d'une solide pente. Si vous le croisez dans une piste, il se fera un plaisir de vous saluer .