VOS SPORTS:
Publication partenaire

Des skis de piste pour un skieur de longue haleine

31 août 2016 | Revue, par Jacques Poulin
Photo Geneviève Larivière

Lors d’une journée d’essais organisée par Oberson le 19 mars 2016 à Bromont, quelques chroniqueurs de ZoneSki ont eu l’occasion d’enfiler des virages au volant de skis et planches de la saison 2016-2017. Leur mandat était simple: essayer des skis ou planches à neige qu’ils auront choisi selon leurs besoins, et définir un palmarès personnel qui correspond à leur expérience lors des essais! Le compte-rendu suivant couvre l’essai de skis piste, réalisé par Jacques Poulin. Pour accéder à tous les comptes-rendus, visitez la page des Bancs d’essai ZoneSki!

Fiche du skieur-testeur: Jacques Poulin, 68 ans

Skieur depuis 50 ans
Ski de la saison 2015-2016
Rossignol Hero Elite ST TI 171cm
Profil de skieur
Niveau avancé
Caractère agressif mais prudent
Conditions de prédilection
Neige travaillée mécaniquement
Piste préférée au Québec
La Waterloo de Bromont
Taille / Poids: 1,81m (6′) / 93kg (205lbs)

 

Ce que je cherche en ski: matériel et préférences

Avant d’acheter des skis, je considère qu’il est très utile de s’informer sur les différents skis offerts par les compagnies et de lire les commentaires sur ces skis, comme les commentaires dans cet article. Le choix de skis étant très vaste, je peux alors porter une attention plus particulière lors d’une démo aux modèles de skis qui pourraient m’intéresser. 

Des skis idéaux pour moi, ce sont des skis dont j’oublie complètement l’existence tellement ils sont intégrés à mon corps. Mais comme en amour, il faut se méfier un peu d’un coup de foudre! Je sais d’expérience que des skis essayés dans certaines conditions de neige peuvent se comporter différemment dans d’autres conditions. Donc si j’aime des skis l’avant-midi et que durant la journée les conditions changent, je vais réessayer les skis dans ces nouvelles conditions. Les fabricants de skis faisant plusieurs démos par hiver, il est aussi possible de les essayer à nouveau une autre journée.

Ma journée d’essai: le déroulement

Dans mon cas, je voulais essayer essentiellement des skis pour pistes damées. Grâce à la très bonne planification d’Oberson, j’ai été surpris par la fluidité avec laquelle je pouvais ramener une paire de skis et en obtenir une autre. J’ai choisi certains skis à essayer en fonction de mes connaissances, alors que d’autres skis m’ont été suggérés par le personnel d’Oberson. Il faut faire des choix, car il y a toujours plus de skis à essayer qu’il y a de temps disponible pour le faire. De plus, je sais aussi que tous les skis ne sont pas faits pour un skieur de mon poids ou de mon style de ski!   Pour pouvoir évaluer le plus objectivement possible différents skis, il faut skier les mêmes pistes durant toute la démo. J’ai donc skié la piste Bromont / Québec ou la Knowlton, et ce pour 2 ou 3 descentes. J’ai skié parfois à basse vitesse et parfois à plus haute vitesse. Il y a cependant un facteur qui est hors de notre contrôle: les conditions des pistes, qui changent durant la journée avec le passage des skieurs, et la météo en général… mais j’étais choyé: le test des skis de piste était sans doute le moins problématique pour la journée!

Les skis au banc d’essai: je les ai testés!

K2 Super Charger
Longueur testée: 175cm
Niveau: Avancé
Rayon: 17 m
Ligne de cote: 126-76-105

 

Head i. SuperShape Rally
Longueur testée: 170cm
Niveau: Avancé
Rayon: 13,7 m
Ligne de cote: 135-76-114

 

Dynastar Speed Zone 12 Ti
Longueur testée: 174cm
Niveau: Avancé
Rayon: 15 m
Ligne de cote: 121‐72‐106

 

Atomic Redster XTi
Longueur testée: 169cm
Niveau: Avancé
Rayon: 15,5 m
Ligne de cote: 116‐72‐102,5 

 

En conclusion: mon palmarès personnel!

Comme il y a beaucoup de bons skis pour chaque type de skieur, c’est l’expérience du skieur qui détermine le choix gagnant! Voici donc mon palmarès.

En troisième position: Dynastar Speed Zone 12 Ti. Ce sont des skis dont le rayon est entre court et long. Les skis sont  agréables à skier sur une montagne comme Bromont. Ils tournent facilement, sont stables et les carres tiennent bien. Le comportement des skis était prévisible et je n’ai pas eu de surprises. J’aimerais skier à nouveau ces skis, car j’ai de la difficulté à dire exactement pourquoi je n’ai pas eu l’impression que les skis disparaissaient sous mes pieds… Ces skis n’ont donc pas rencontré lors de cette démo mon critère ultime pour que je considère les acheter.

En deuxième position: Atomic Redster XTi. C’est un type de ski qui offre plusieurs des caractéristiques des skis de slalom, mais avec plus de flexibilité si on veut parfois faire de plus longs rayons. Il faut skier ces skis énergiquement, mais ils demeurent faciles à skier avec des carres qui sont performantes. C’est le genre de ski que je considère idéal pour skier une station avec un dénivelé moyen ou petit. Il était facile de skier en ligne de pente en utilisant seulement un corridor étroit, ce qui est très utile pour skier des pistes étroites et sinueuses, mais aussi pour diminuer les risques de collision quand il y a beaucoup de skieurs sur les pistes. Mon poids n’est certainement pas étranger au fait que le devant des skis a vibré un peu à plus haute vitesse. Pour ce type de ski, une longueur de 169cm est normalement un peu courte pour moi, et comme ces skis sont disponibles plus longs, il y a de bonnes chances que ce problème disparaitrait avec des skis de 176cm, par exemple. (*Le Redster XTi est un ski dévoilé par Atomic en 2016, reconduit pour 2017. Le cosmétique et la construction demeurent inchangés et le ski sera toujours en vente en boutique, d’où sa présence dans cet essai.)

Mon coup de coeur: K2 Super Charger. Pour 2016-2017, la compagnie K2 offre une nouvelle  série de skis de piste, soit la série Charger. Il y a les Charger, les Super Charger et les Speed Charger. Les Speed Charger sont des skis style GS et je ne pense pas qu’ils seront disponibles au Québec. Les Super Charger sont une version plus puissante des Charger, avec titane et fibres de carbone.  Ce sont les skis qui conviennent le plus à mon gabarit.  Ces skis étaient très stables à bonne vitesse et il n’y avait pas de vibration. Ils étaient également faciles à skier en faisant des rayons plus courts que le rayon annoncé de 17 mètres. Ce qui est très important pour moi avec des skis, c’est que leur comportement soit prévisible. Dans certaines situations, il faut pouvoir réagir par instinct et savoir que les skis vont faire ce que l’on veut qu’ils fassent. La marge est parfois très mince entre ne rien avoir et avoir un accident sérieux! Mais ultimement pour moi, le critère final qui décide si je passe de l’étape d’aimer des skis à l’étape de les acheter, c’est si les skis disparaissent sous mes pieds et que je skie comme si les skis et moi ne faisions qu’un… et c’est gagné, j’ai eu cette sublime impression avec les K2 Super Charger!

ZoneSki tient à remercier Oberson pour l’accueil lors de la journée d’essais VIP!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Poulin
Skieur depuis plus de 50 ans, il a toujours aimé découvrir de nouvelles stations, ayant skié dans plus de 100 stations au Québec, dans l’Ouest canadien et en Nouvelle-Angleterre. Aujourd’hui, il préfère descendre en ligne de pente les pistes damées, mais il ne dira pas non à un peu de poudreuse!