VOS SPORTS:
Publication partenaire

Belle-Neige le 11 mars 2019

Aujourd’hui fut un lundi pas comme les autres. Vendredi déjà, la météo prévoyait une belle bordée digne de celles qui tombent ces dernières années à la mi-mars. Depuis 3 ans, on a de belles tempêtes à la mi-mars. Souffrir d’une skinusite était fortement recommandé aujourd’hui! La relâche terminée pour le Québec, seuls les Ontariens étaient parmi les chanceux à avoir eu ce beau congé.

Une journée de ski post tempête, ça se prépare. Il faut donc suivre la météo quelques jours avant pour voir où elle se dirige; pour l’avoir vécu parfois, en un coup de vent la tempête change de direction ou bien se change en pluie. Cette fois, celle-ci se dessine quand même un peu à l’avance et passe par les Laurentides avant de continuer sa route; les Cantons de l’est seront plutôt balayés par de forts vents.

Ce matin, il y avait 40 cm à grandeur; les marches du chalet étaient recouvertes, il fallait frayer son chemin jusqu’à la porte d’entrée. Les déneigeurs étaient déjà très occupés à dégager les remonte-pentes pour ouvrir les pistes à 9h pile pour les skieurs qui attendent impatiemment de faire leurs premières traces. Ce que j’apprécie beaucoup à Belle-Neige, c’est que les opérateurs savent faire plaisir à leurs clients; les pistes vertes étaient damées mais le reste du domaine skiable était à l’état naturel. Un 11 mars purement incroyable. La neige est tombée toute la journée d’hier et des amis qui habitent le coin me confirment que la neige tombait à fond la parade toute la nuit aussi.

Le choix d’une montagne plus petite durant les semaines de relâche est très appréciable, car la plupart des skieurs venus d’ailleurs se dirigent vers les montagnes les plus grosses. La station quasi déserte aujourd’hui nous offrait des pistes vierges à chaque descente, des sous-bois magnifiques à chaque virage. La journée nous a offert du soleil en alternance et encore beaucoup de neige, si bien que nos traces s’effaçaient rapidement.

Je me suis jointe à mes amies de la patrouille pour descendre les pistes les plus enneigées et pratiquer quelques sauts dans le parc à neige. Un groupe de sport-étude sur la montagne organisait une sortie en back country, un secteur que Belle-Neige développe mais qui est pour l’instant aux risques et péril de ceux qui s’y aventurent, sans secours de la patrouille. Les skieurs peuvent ressortir par les pistes de chemins de raquettes; par contre, il faut faire attention car les marcheurs ont priorité. Et il ne faut pas avoir peur de marcher; on revient par le chemin qui mène au lac derrière le garage de la station. Les jeunes et les profs de sports-études adorent ça. Les mordus de poudreuse ainsi que les skieurs qui font de l’ascension peuvent aussi gravir ce superbe flanc de montagne.

Les montagnes ayant été très fréquentées ces dernières semaines et travaillées parallèlement par les machines, la neige commençait à manquer un peu, mais avec cette belle bordée, le ski de printemps risque de durer encore bien plus longtemps!

Saviez-vous que Belle Neige a un sentier pour marcheurs qui fait le tour de la montagne et qui se parcourt en plus ou moins deux heures de marche ou en raquettes? Une belle expérience complémentaire à une journée de ski!

Avis aux chanceux cette semaine: venez profiter des superbes conditions!!

 

Bonne glisse

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Chantal Valade
Chantal a habité au pied de plusieurs monts de ski pour pouvoir profiter de la moindre couche de neige fraîchement tombée. Son snowboard ne quitte pas son auto depuis! Elle se précipite dans la moindre tempête et adore partager son enthousiasme avec d'autres amoureux des sports de glisse.