VOS SPORTS:
Publication partenaire

Belle soirée de ski malgré la pluie des derniers jours au Sommet Olympia!- 3 mars 2017

Cet après-midi en finissant de travailler, j’ai pris la direction des Laurentides pour me rendre à Piedmont. Malgré la température de cette semaine, je sentais le besoin d’aller me remonter le moral au Sommet Olympia. Le sommet Olympia est pour moi un endroit très particulier, parce que c’est la montagne où j’ai fait mes premiers pas en tant que skieur. Il y a plein de souvenirs qui me reviennent à l’esprit en écrivant ces lignes. La montagne en tant que tel n’a pas vraiment changé depuis le temps et c’est ce qui rend l’endroit spécial.

Je suis arrivé à la montagne et le stationnement était quasiment vide et il y avait pas loin d’une vingtaine de personnes, tout au plus sur la montagne. Il y avait deux remontées mécaniques en opération, soit le télésiège triple et le télésiège quadruple. Aux chaises, il y avait aucune attente. J’ai embarqué dans la quadruple question d’aller me réchauffer. J’ai commencé la soirée dans la piste « Squaw Valley », une piste parfaite pour débuter la soirée.

La température des derniers jours a vraiment fait beaucoup de dommage aux pistes. La neige est assez compacte, mais est juste assez parfaite pour pouvoir faire du « carving » assez rapide. C’est évident qu’il doit y avoir quelques plaques de glace, mais c’est pas si mal.

J’aime bien les pistes du versant principal. Ce sont des pistes parfaites pour pratiquer ce que vous voulez améliorer ou essayer de nouveaux défis, comme par exemple, essayer de descendre la montagne en « switch » (pour ceux qui ont des twin tips) tout en essayant de faire des virages.

J’ai toujours aimé la « Zermatt », une piste rapide et sinueuse, parfaite pour faire des parcours de course.

La montagne a décidé au cours de la soirée de fermer la chaise triple en raison du peu d’achalandage.

Dans le haut de la piste « Cordina », il fallait être vigilant, car la piste était un peu glacée, mais plus on descendait et plus la neige devenais souple et parfaite pour ouvrir la machine. J’ai vraiment eu du plaisir ce soir à skier.

C’est spécial d’avoir une montagne quasiment juste pour soi, on ne se croirait pas en semaine de relâche scolaire. La région est due pour une bonne bordée de neige.

Je retourne chez moi avec un beau sourire aux lèvres et des souvenirs pleins la tête qui me reviennent.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Sébastien De Maria
Amoureux du ski depuis plus de 25 ans, Jean-Sébastien cherche constamment à pousser ses limites et à trouver de nouvelles pistes à tracer. Affectionnant particulièrement Val Saint-Côme et Le Massif de Charlevoix, il n’est pas rare qu’il traverse la frontière pour profiter de la neige fraiche vermontoise. Toujours à l’affut des nouvelles technologies, il se garde informé et partage ses découvertes avec nous!