VOS SPORTS:
Publication partenaire

Bénédiction Pascale, Le Valinouët, 30 mars 2018

Profitant du congé de Pâques, je quitte la proximité des Cantons-de-l ’Est pour une courte virée au Saguenay avec mon ami. Jour 1 : le Valinouët, jamais visité, mais tellement entendu parlé. Malheureusement, la température humide printanière affecte même la région des Monts Valin aujourd’hui… On y va quand même ? Oui, on y va et on ne le regrettera pas !


Finalement, il a neigé, pas tout le temps, des fois, c’est des gouttes au lieu des flocons, mais il a neigé ! Même qu’elle s’est accumulée, collante, mais haute d’environ 5cm de crèmage amplement skiable. Ceci s’ajoute au 589cm déjà reçu cet hiver… Il y a beaucoup de neige et ça paraît.

La Pedneault

Donc une surface de nouvelle neige printanière sur un fond durci, mais pas tant. Une excellente tenue de route sur les damés et des bosses moyennement fermes ailleurs. Zéro glace. Côté achalandage, rien à dire, c’est toujours tranquille quand la probabilité de pluie est au menu…

Carving dans La Lajoie

Nous avons été surpris de la diversité des pistes et du nombreux choix, ceci même si le versant Nord-ouest est fermé aujourd’hui (pas par manque de neige en tout cas). 15 descentes, presque toutes des expertes et seulement 3 fois les mêmes pistes.
Les pistes de bosses à gauche, toutes un peu différentes, n’ont pas laissé mes jambes indifférentes. Je retiens La Gagnon, La Dufour (et sa variation 7A qui vaut le détour) et La Perron.

Toutefois, les coups de cœur de la journée vont indéniablement aux sous-bois. Particulièrement La Fontaine et Le Yéti. Il y tellement de neige que tout est arrondi et il est facile de couler (littéralement dans La Ruisseau !) dans les lignes de bosses naturelles.

La brume s’est mise de la partie en après-midi, ce qui rendait le choix de se réfugier dans les sous-bois encore plus évident. Il neigeait encore à notre départ, ce sera encore beau demain sans doute. 
Bonne décision donc, de faire les longues heures de route pour bénéficier de conditions remarquables en cette fin de mars, une vraie bénédiction ! Joyeux congé de Pâques à tous !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Bégin
Pierre est skieur depuis l’âge préscolaire avec un intermède planchiste pendant les années 90; sans jamais abandonner le ski qu’il pratique régulièrement surtout en Estrie. Il aime partager sa passion par le biais d’une chronique de ski autant que d'aller vite, mais s’arrête souvent pour s’assurer de ne pas manquer un saut ou un virage de poudreuse oubliée!