VOS SPORTS:
Publication partenaire

Bosses et sous-bois au Mont-Édouard – 4 janvier 2019

Nous avons quitté la maison tôt jeudi matin pour un périple de 3 jours de ski dans 3 stations différentes : le Mont Grand-Fonds, le Mont-Édouard et le Valinouët. Selon notre expérience, ces stations offrent généralement les meilleures conditions de glisse durant le temps des Fêtes, alors que la saison de ski est encore toute jeune. À ce stade-ci de la saison, peu de stations peuvent se targuer d’offrir à leur clientèle 100% de leur domaine skiable. C’était le cas aujourd’hui au Mont-Édouard avec 32/32 pistes ouvertes, incluant tous les sous-bois et toutes les pistes expertes. D’ailleurs, selon le site Internet de la station, plus de 324 cm de neige sont tombés ici depuis le début de la saison. Ouf ! C’est beaucoup ça…et presque difficile à croire !

Les bancs de neige à quelques kilomètres de la station sont parfois presque aussi hauts que notre voiture. Ça augure très bien pour notre journée !

 

 

Le vent calme (même au somment de la montagne) et la température clémente (-2C à -6C) ont rendu notre journée très agréable. Nous avons eu droit à quelques percés de soleil en avant-midi, puis à une neige légère pendant une bonne partie de l’après-midi. Au plus chaud de la journée, vers 14h30, la neige s’est transformée en petit grésil collant, qui s’est heureusement retransformé en neige avant que les remonte-pentes ne ferment. Sans surprise, il y avait beaucoup de monde à la station aujourd’hui, mais l’attente aux chaises n’a jamais dépassé 5 minutes.

 

 

Notre appétit pour les pistes à bosses et les sous-bois était insatiable. Probablement parce que nous avons été peu gâtés par ce type de pistes dans les stations plus près de chez-nous, au sud du Saint-Laurent. En fait, nous étions plusieurs en état de carence : les sous-bois emblématiques du Mont-Édouard, La Vallée des Bouleaux et le secteur Nord-Est, étaient très achalandés. La couverture neigeuse est épaisse et complète, mais il fallait demeurer vigilant car le passage répété des skieurs et planchistes en venait inévitablement à exposer quelques branchages. Mais au final, la glisse était excellente car les chutes de neige ont été nombreuses récemment. Les amoncellements de neige sont moelleux et encore facile à défoncer. Ça épargne les genoux !

 

La Vallée des Bouleaux :

 

Le secteur Nord-Est :

 

Pistes à bosses sous la remontée A :

 

Demain, on change d’endroit, mais la journée d’aujourd’hui sera difficile à battre ! Quand les remonte-pentes ferment et qu’on se dit : « Ah non, pas déjà! », c’est signe que la journée a été bonne. À vous d’en profiter maintenant !

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Lacroix
Christian Lacroix vit en Beauce et travaille en horticulture, ce qui lui laisse du temps pour les sports de glisse. Planchiste de longue date, récemment converti au ski, il pratique ce sport principalement en famille. Leur devise: une journée en ski, active, dehors et loin des écrans c’est une journée réussie!