VOS SPORTS:
Publication partenaire

Bretton Woods, Belles pistes + tranquillité = le bonheur – 31 janvier 2019

Les 62 pistes et 35 sous-bois étaient tous ouverts aujourd’hui, tout ce qu’il manquait, c’était des skieurs. Malgré des pistes en très belles conditions, beaucoup de skieurs n’aiment pas le froid et le vent, et ce même si cette station est moins affectée par le vent que plusieurs autres stations.

Bretton Woods, avec ses 457 mètres de dénivelé, attire principalement 2 types de skieurs, ceux qui aiment les pistes très bien travaillées et pas trop difficiles, et ceux qui aiment les sous-bois, allant des faciles aux difficiles.

J’ai skié pendant plus de 4 heures sans jamais avoir l’occasion de monter avec un autre skieur. De plus, j’étais presque toujours seul quand je skiais une piste le moindrement éloignée du centre de la montagne. Les pistes sont souvent larges.

Mais il y en a plusieurs qui sont plus étroites et qui serpentent la montagne.

Comme plusieurs pistes sont très larges, la station a la bonne habitude de laisser une bonne partie de ces pistes non travaillées. Le malheur aujourd’hui, est que le froid et le vent avaient raffermi la nouvelle neige, demandant plus d’efforts pour la skier.

J’ai toujours aimé la piste intermédiaire Aggassiz, qui n’est jamais travaillée, peu fréquentée en semaine, et qui a une assez longue section bosses/sous-bois amusante et pas très difficile.

Aujourd’hui, je dirais qu’il y avait plus de sous-bois que de skieurs de sous-bois.

Sur cette photo, on peut voir le chalet principal ainsi que la base de la nouvelle remontée avec télécabines. À cause de la météo et de problèmes techniques, cette remontée ne fonctionnera pas avant l’été prochain.

Il est bon de savoir que si cette station est parfois bien tranquille en semaine, elle est aussi parfois extrêmement achalandée les fins de semaine.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Poulin
Skieur depuis plus de 50 ans, il a toujours aimé découvrir de nouvelles stations, ayant skié dans plus de 100 stations au Québec, dans l’Ouest canadien et en Nouvelle-Angleterre. Aujourd’hui, il préfère descendre en ligne de pente les pistes damées, mais il ne dira pas non à un peu de poudreuse!