Publication partenaire

Camping d’hiver et couloirs poudreux des Chic-Chocs – Mars 2018 (vidéo incluse)

Cela faisait plus de 10 ans que je n’avais pas fait de camping d’hiver, le confort des refuges chauffés étant devenu la norme avec ma gang de chums en ski-hors-piste. Et là, je rencontre Gabriel Tétreault, un jeune dans la vingtaine qui trippe fort sur les techniques de survie en forêt et qui nous fait rêver avec ses vidéos Youtube  à couper le souffle de camping-ski en passant par le canot sur rivière gelée et la plongée sous les glaces . Dans ma tête je me dis que ce gars-là est complètement dingue, il ne me laisse pas indifférent, c’est le moins que je puisse dire. À notre première rencontre, je le complimente sur ses vidéos et il me répond sans hésiter:  »Aye Jeep, je t’emmène n’importe quand, m’a te montrer les plus beaux spots de l’Estrie pis tu vas voir que le camping d’hiver, ya rien là ! Tu vas capoter mon Jeep ! » Et moi de répondre:  »Cool, j’ai le goût d’aventure, let’s go dans les Chic-Chocs skier des couloirs qui vont te faire saliver ! Pis m’a te montrer tous mes trucs de ski hors-piste en échange de tes trucs de survie en forêt. Qué cé que t’en penses? » À ce moment, ses pupilles se dilatent, le sourire lui fend la face jusqu’aux oreilles et il me répond:  »Yesssss ! On s’en va din Chic-Chocs Jeep ! » Sans le savoir, Gabriel allait vivre l’un de ses plus beaux couloirs à vie pis moi je venais de rajeunir de 20 ans.

Quelques mois plus tard, on se retrouve tous les deux en Gaspésie et après avoir skié le Logan, on se retrouve dans le fin fond de nulle part, profondément dans les terres de la couronne, en espérant trouver de belles lignes de ski. Mais d’abord, on doit monter notre camp. En fait, je devrais plutôt dire creuser sa tombe dans la neige car on se fait un TOMBO. Le tombo est un abri où il faut se creuser un trou de 5 pieds dans la neige, d’y sculpter une plateforme en neige pour notre lit, d’y mettre des troncs d’arbre morts au travers du trou pour ensuite le recouvrir d’une bâche. Je constate que Gabriel sait exactement ce qu’il fait, j’ai pleinement confiance en lui. Après 1 heure 30 de labeur, Gabriel me dit:  »Jeep, c’est le plus beau tombo que j’ai fais à date, tu vas bin dormir à soir ! » En voici le résultat:

L’espace feu est très important et permet de réchauffer le tombo.

Le confort est surprenant et nous permet de bien se reposer avant d’affronter les kilomètres de broussailles et d’orientation en forêt toujours sans avoir la certitude que nous allons trouver des lignes de ski dignes des Chic-Chocs. Les montées ne sont pas toujours faciles.

Finalement on trouve un beau ruisseau qui nous mène vers ce que l’on cherche.

 

Nous arrivons à la base du couloir à Pit !

3 heures de montée plus tard, nous pouvons finalement savourer une belle descente dans l’un des couloirs cachés des Chic-Chocs. Gabriel s’éclate dans le couloir à Pit. Comme ces couloirs n’ont pas de nom, nous leur donnons nos surnoms.

Oooooh yesss !

Une autre bonne journée nous attend. Pendant que je me repose, Gabriel est le maître du feu.

 

Jour 2, nous trouvons le couloir à Jeep.

 

Un couloir de rêve bien rempli.

 

Deux gars bien satisfaits de leur aventure.

 

Ne manquez pas le montage vidéo, le meilleur est pour la fin.

 

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Philippe Desrochers
Avec plus de 40 ans de ski derrière la cravate dont 20 ans de compétition, 12 ans de coaching et 20 ans d'expérience dans le backcountry, on peut dire qu'il a plus d'un truc dans son sac à dos. Kinésiologue de formation, il partage sa passion pour le ski et vous fera sortir de votre divan pour profiter des magnifiques terrains hors-piste du Québec et de la Nouvelle-Angleterre.