VOS SPORTS:
Publication partenaire

Club de Ski Mont-Biencourt, 9 mars 2019 

C’est toujours un grand plaisir de visiter une station pour la première fois. Le Club de Ski Mont-Biencourt, situé à une trentaine de minutes de Cabano et du Lac Témiscouata dans le Bas-St-Laurent, tenait un weekend de compétition annuel lors de ma visite en ce beau samedi. À mon arrivée, seulement quelques voitures sont présentes dans le spacieux stationnement. Il est 8h30 et les remontées sont en marche à 9h. Si tôt entré dans le chalet qu’on me salue chaleureusement. Ce genre d’accueil fait toute une différence lorsqu’on visite une nouvelle destination. 

Quelques centimètres de neige tombés après le passage d’un blizzard recouvrent la surface des pistes damées. Avant de monter, je rencontre Manon Roussel la directrice de la station municipale opérée par une OSBL qui est très fière de sa station et de ses employés. Puis je monte dans un des deux téléski (T-Bar) fonctionnant au diésel. Appareil photo en main, je remarque un skieur dévaler la piste #3, faisant des premières traces. Je décide d’attendre le skieur au sommet afin de faire quelques photos supplémentaires. Je me présente et lui dit : Es-tu moniteur ici à la station ? La réponse m’a étonné. « Non, je suis trop jeune » Émile Pedneault n’a que 13 ans et je croyais qu’il s’agissait d’un skieur adulte très expérimenté.

Il se réchauffe en vue de la compétition de l’après-midi. Je fais quelques clichés et ce jeune homme est très doué. Il m’invite à rentrer au chalet afin de rencontrer son père et sa mère. Quelle famille !!! Son père Stéphane est chef moniteur à la station de Cabano et sa mère Julie a aussi travaillé dans le domaine du ski. Le trio se joint à moi afin de skier. J’ai fait le tour des quelque 7 pistes de la station, mais suis resté loin des deux sous-bois.

La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre comme me disait Émile. Papa est un très bon skieur comme vous le voyez ci-haut. La maman Julie suit le groupe partout. La voici avec son fils Émile dans la piste #5.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Émile est très volubile et me fait rencontrer un moniteur de la station. Dany Tardif se joint à nous et on repart skier. Stéphane et Dany s’amusent à faire des premières traces dans la piste #5 qui est damée à la perfection. 

DANY TARDIF ET EMILE Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

La station est dotée d’un parc à neige est bien aménagé avec plusieurs modules. Un jeune homme s’assure que tout est bien préparé pour les jeunes. 

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Les remontées dans le téléski se font rapidement, car l’attente en matinée est minime. J’ai su qu’en après-midi, l’achalandage a été plus important, particulièrement lors de la course. La station a installé des bancs au sommet afin de contrer la fatigue des vieilles jambes comme les miennes qui en avaient bien besoin après quelques remontées. C’est aussi un lieu de rencontre des amis au sommet. 

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Au terme de neuf belles descentes sur les 175 mètres de dénivelé, j’ai dû ajourner pour me rendre à une autre station de la région. Mon séjour fut bien court à cette belle station familiale. Je tiens à remercier la famille Pedneault pour le temps agréable passé à skier et discuter avec eux. Les employés de la station m’ont fait sentir bienvenus chez eux. Je mets cette station dans ma courte liste de stations à revisiter.

Finalement, Émile a gagné la coupe et la course en après-midi. Merci pour la photo. Bravo jeune homme.

Bonne fin de saison

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot
De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!