Publication partenaire

7 cobayes essaient le snowscoot!

2 mars 2016 | Chronique, par l’équipe ZoneSki
Photos G. Larivière, V. Lépine et F. Surprenant

Nous avons eu l’occasion de vivre une initiation bien spéciale: une partie de l’équipe de ZoneSki a pu essayer le snowscoot! Cet appareil de glisse, parfois connu sous le nom de trottinette des neiges ou véloneige, est un espèce d’hybride entre le BMX et le snowboard. On s’y tient debout comme sur les pédales d’un vélo, on dérape sur le côté comme en planche à neige, mais on garde la ligne de pente comme en ski. Voici un court film, quelques photos, et un résumé de ce qu’on en a pensé!

 

Julien Beauchamp, 35 ans, planchiste
Lorsque Geneviève nous a invité à faire l’essai de la trottinette des neiges, je n’ai pas hésité une seconde. Je savais que j’aimerais cette journée, car j’en avais déjà fait il y a de cela plusieurs années. Mes souvenirs refaisaient surface et j’étais excité comme un jeune enfant à la veille de Noël. Vu mon expérience en vélo de montagne et en snowboard, je pensais que ce serais facile d’apprivoiser la bête. Le tout est tout de même assez simple, mais demande plus de coordination que je ne le croyais. Par contre, je ne pensais jamais avoir autant de plaisir sur une piste école! J’ai pu faire un mini circuit de slalom, essayer des techniques qui ne fonctionnent pas du tout et tomber en rigolant aux éclats. Cette partie était plutôt amusante, mais étant un peu casse-cou, j’avais hâte d’aller dans les pistes pour pouvoir essayer de sauter avec la trottinette. Du sommet, on s’est dirigés vers la piste plus facile… Je me suis élancé tout confiant, mais j’ai rapidement réalisé que la pente-école et la piste débutante, ce n’est pas du tout la même chose! Pour une fois, j’ai ressenti ce que vit un débutant à sa première descente. Toutes les techniques et l’assurance acquise durant la pratique s’envolent tout d’un coup. Je trouve le maniement plutôt difficile finalement, mais rien ne m’arrêtera pour tenter un saut! L’atterrissage est plutôt difficile et peut élégant. Par contre lorsque l’on manie bien l’engin il y a moyen d’avoir beaucoup de plaisir!

Frédéric Surprenant, 21 ans, skieur
Enfin, j’ai essayé le snowscoot! Une fois en position sur l’engin, je m’imaginais sur un BMX. Le moniteur a donné ces trucs pour que nous puissions descendre la pente école avec un certain contrôle. J’ai eu de la facilité à apprendre la technique grâce à ses bons conseils! Après quelques descentes dans la pente école, nous étions prêts à monter en chaise sur la vraie montagne. La piste familiale était parfaite pour pratiquer la technique. L’ensemble de l’équipe ZoneSki.com présente lors de cette journée adore les sous-bois, nous nous sommes donc jetés dans le sous-bois « La Forêt Enchantée ». On n’était pas parfait mais j’ai eu beaucoup de plaisir à le dévaler. Après le dîner, j’ai été le seul à reprendre le snowscoot! J’ai adoré mon expérience du matin… J’ai décidé de suivre le groupe dans le sous-bois #5. Les virages commençaient à être de plus en plus difficiles en raison de la fatigue accumulée, ce qui explique peut-être pourquoi tout le monde avait repris ses skis ou sa planche! J’ai adoré ma journée sur le snowscoot. Les conditions de ski étaient parfaites pour se pratiquer. J’ai déjà hâte d’en refaire… 

Alexandre Coulombe, 29 ans, skieur
L’expérience vélo-neige était toute nouvelle pour moi. Je suis très à l’aise sur mes skis, mais c’était tout le contraire lorsque je me suis embarqué sur cet engin! Disons que c’est un petit coup dans l’orgueil d’avoir peur sur… la pente école. Je ne voulais surtout pas entrer en collision avec un enfant. Cependant, je dois dire que c’est très motivant de sortie de sa zone de confort quelques fois et d’essayer ce genre de truc en groupe. Le plaisir est assuré! Toutefois, après quelques essais sur la pente école, je n’ai pas encore maîtrisé la technique de base, qui consiste à faire déparer l’arrière du vélo avec une extension du corps, pour ensuite plier les genoux pour bien faire appuyer le vélo dans le virage. Je me retrouvais souvent dans ces 2 mêmes positions : soit je ne dérapais pas assez et je prenais trop de vitesse, soit je dérapais trop et je tombais sur le côté. Lors de notre descente dans une piste complète, j’étais souvent sur la défensive dans les parties de la piste plus abruptes. Ce fut une belle expérience et le sport est très intéressant, sauf que j’aurais besoin de plus de pratique pour m’amuser de façon plus convaincante sur la montagne!

Véronique Lépine, 35 ans, planchiste
L’essai du snowscoot m’enchantait déjà dès le début mais j’ai été surprise de constater que son apprentissage se faisait assez facilement. Ce qui rendait plus fluide les mouvements c’était de s’imaginer entrain de conduire un vélo de montagne. La sensation est assez similaire, surtout lorsqu’on arrive dans une pente plus abrupte et que l’on voit par-dessus le guidon. Le fait d’avoir les pieds libres (non-attachés) rend la descente moins stressante car comme en trottinette, on peut vite mettre le pied à côté, et contrairement à ce qu’on pourrait croire, les chutes ne cognent pas si fort si on tient les poignées en tombant. Si vous cherchez un petit amusement, je vous conseille fortement l’essai de ces engins, ils sont de plus en plus accessibles en station!

Clémentine, 8 ans, skieuse
C’était cool! Le moniteur était vraiment gentil et patient avec nous. Il y avait beaucoup de monde dans la pente école mais j’ai réussi à les éviter. J’aimerais en refaire avec un de mes amis!

Constance, 10 ans, planchiste
J’ai trouvé ça le fun, le moniteur était gentil, il faisait beau, journée parfaite! Au début, j’avais peur de tomber, et je n’aimais pas le fait de ne pas être bonne tout de suite. Mais avec un peu de pratique dans la pente école, j’ai réussi à comprendre comment ça marchait et j’ai réussi ma descente de toute la montagne!! J’aimerais aussi en refaire.

Guillaume La Brie, 37 ans, planchiste
À première vue, le vélo-neige peut sembler un sport de casse-cou. Par contre, il faut vraiment l’essayer pour se faire une idée juste, car une fois dans la piste, il ne m’a pas semblé plus dangereux que les autres sports de glisse. Je l’ai perçu comme un mélange de planche à neige, monoski et vélo. Il est assez facile à manœuvrer d’instinct. Toutefois, pour vraiment bien l’apprécier, la technique demeure essentielle. Le cours qui est offert avec la location est donc fortement recommandé. Selon moi, le défaut de ce sport, mais cela est probablement lié à mon habileté pas encore développée, j’ai trouvé qu’il nous fallait beaucoup de place pour effectuer des virages.

Comme vous le voyez, tout le monde a apprécié l’essai! Nous avons été très choyés de pouvoir vivre cette expérience à Ski La Réserve, le moniteur Damien Novakovski est un spécialiste en la matière! Que vous soyez skieur, planchiste, télémarkeur, jeune ou vieux, le snowscoot est une belle activité à essayer et qui sait, peut-être que lors de votre initiation, vous développerez la piqure? Si vous cherchez un endroit où l’essayer, pensez à Ski La Réserve, Ski Saint-Bruno, Mont SUTTON… et bien d’autres endroits!

20160130_snowscoot-GL-02 20160130_snowscoot-GL-01 20160130_snowscoot-GL-04 20160130_snowscoot-GL-06 20160130_snowscoot-GL-07 20160130_snowscoot-GL-08 20160130_snowscoot-GL-10 20160130_snowscoot-GL-12 20160130_snowscoot-GL-14 20160130_snowscoot-GL-15 20160130_snowscoot-GL-16 20160130_snowscoot-GL-19 20160130_snowscoot-GL-23 20160130_snowscoot-GL-24 20160130_snowscoot-GL-28 20160130_snowscoot-GL-29 20160130_snowscoot-GL-31 20160130_snowscoot-GL-33 20160130_snowscoot-GL-35 20160130_snowscoot-GL-36 20160130_snowscoot-GL-43 20160130_snowscoot-GL-44 20160130_snowscoot-GL-52 20160130_snowscoot-GL-53 20160130_snowscoot-GL-54 20160130_snowscoot-VL-01 20160130_snowscoot-VL-02 20160130_snowscoot-VL-03 OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
<
>
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À PROPOS DE L'AUTEUR

Geneviève Larivière

Diplômée en communications et en géographie (Université Laval), Geneviève est avant tout photographe. Sa facilité pour la rédaction de textes l'a menée directement au photojournalisme. Sur les pistes de ski, elle conjugue ses passions pour la photo et les sports de glisse, toujours en quête du cliché du jour.

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz