VOS SPORTS:
Publication partenaire

Comme dans le temps de Jackrabbit, 8 février 2020

La balade que j’ai faite aujourd’hui entre Sainte-Adèle et Sainte-Marguerite m’a fait penser à l’âge d’or du ski randonnée nordique pour deux raisons.

D’une part, on pataugeait dans une épaisse neige fraîche digne des hivers du bon vieux temps; et d’autre part, il y avait beaucoup, beaucoup de skieurs sur les sentiers qu’on a empruntés : la Maple Leaf, la Munson, la Cook, la Grignon et la Sheppard.

Moi-même, je ne skiais pas en solo. J’essayais plutôt de suivre Marc-Antoine et Dominic, qui allaient plus vite que moi sur leurs skis plus étroits que les miens. Heureusement, on n’arrêtait pas de croiser du monde. Alors quand ils s’arrêtaient pour jaser, j’en profitais pour les rattraper !

On a notamment rencontré un fort contingent du club de plein air de Val-Morin sur l’heure du midi. Ça m’a permis de rencontrer pour vrai quelques lecteurs de ce blogue qui m’ont fait l’honneur de me reconnaître sous ma tuque.

Bref, c’était une belle journée que j’ai terminé en dévalant deux fois plutôt qu’une l’amusante descente par laquelle la piste Maple Leaf déboule au stationnement du lac Lucerne. Difficile de trouver meilleure façon de conclure une randonnée !

Votre humble blogueur peine à prendre de la vitesse dans la grosse poudreuse…

À la file indienne sur le Petit Lac Cochand

Dominic en mode repos…

Le début de la descente vers le stationnement du lac Lucerne. Mon meilleur moment de la journée…

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.