VOS SPORTS:
Publication partenaire

Conditions printanières à sommet Mont Olympia – 22 janvier 2017

Aujourd’hui vu l’heure tardive du départ,  j’ai opté pour le mont Olympia avec la troupe.  Facile d’accès et surtout à distance raisonnable de la maison (seulement 30 minutes  ) , c’était un choix tout indiqué.   De plus, toute la famille adore y skier.   Le cadet trouve son compte dans le parc à neige qu’il trouve varié,  bien fait et surtout accessible pour différents niveaux.  Le benjamin, lui aime y pratiquer les sous-bois et ma fille a, quant à elle, pu sortir sa planche à neige étant donné qu’elle connaît bien le niveau des pistes.

Nous avons donc entrepris notre première descente un peu avant 11h.  Les conditions étaient belles mais rapides.  L’entretien était impeccable  (comme toujours à Olympia).  Les skieurs étaient tout sourire par ce temps si clément pour le mois de janvier.   Les pistes faciles comme la Olympia étaient bien remplies par les écoles de ski.

L’attente aux remontées n’a jamais dépassé 10 minutes au moment  le plus achalandé qui concorde avec le début des cours.    N’hésitez pas dans ce cas à emprunter l’entrée de gauche de la chaise principale.

En après-midi,  les conditions de neige sont carrément passées à printanières.  Aux pieds des pistes, c’était même une texture de patates pillées.   C’est fou ce qu’un degré ou deux de plus peuvent faire.

L’aiguille,  piste assez abrupte qui peut souvent être durcie voir glacée était fantastique à skier.  Les carres mordant à souhait.  La Tigne et la St-Moritz étaient également des plus agréables à skier.

Tout le domaine skiable était en fait en parfaite condition.

Les sous-bois , de l’avis du benjamin, étaient par contre durcis et auront bien besoin de la bordée de neige attendu pour mardi.

J’ai également constaté les améliorations faites au chalet principal: nouvelle table au 2ème étage  (ce qui permet d’y asseoir plus de personnes), réaménagement du premier (qui délimite mieux la zone restaurant et bar) et le sous-sol avec de nouvelles tables aussi et un coin boutique qui sera sûrement très utile vu l’achalandage au chalet principal.

Nous avons même eu droit à un percée de soleil en fin de journée qui a été bienvenue pour conclure cette semaine gris souris.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Mélanie Bouchard
Passionnée du ski et de l'hiver, Mélanie est adepte de ce sport depuis l'âge de 10 ans. Après une pause dans la vingtaine, elle a retrouvée le plaisir de skier avec la famille. Skieuse représentant la moyenne des gens mais mordue, elle aime varier les expériences.