VOS SPORTS:
Publication partenaire

De la classique du Vermont aux nouveaux sous-bois du New Hampshire – 19-20 Janvier 2019

25 janvier 2019 | Chronique, par Hughes Langis
Photo Hughes Langis

Revenons dans le temps jusqu’à jeudi dernier: tous les sites météo annoncent beaucoup de centimètres. La tempête arrive à grand pas et, comme bon nombre d’entre vous, nous voulons en profiter au maximum. Déjà, les prédictions pour la Nouvelle-Angleterre et le sud du Québec sont excellentes. Il est presque difficile de mettre le doigt sur une destination!

Pour samedi, notre choix s’arrête sur un classique des Montagnes Vertes au Vermont: Teardrop sur le Mont Mansfield. Le lendemain, un tout nouveau territoire aménagé sur le versant est de Baldface Sud à la limite des Montagnes Blanches du New Hampshire.

Teardrop sur le Mont Mansfield
À partir du petit village de Underhill Center, nous empruntons le chemin Mountain Road. Un petit chemin de campagne qui sillonne le flanc ouest à la base du majestueux Mont Mansfield et qui mène directement au début du sentier menant à la fameuse Teardrop.

En fait, la première partie du sentier se trouve sur la portion du chemin qui est fermé en hiver. En arrivant au bout, le minuscule stationnement improvisé pour l’hiver est complet. Il y a même deux autres véhicules qui attendent devant nous. Heureusement, étant donné notre heure d’arrivée tardive (11h), quelques skieurs reviennent déjà de leur aventure et nous pouvons éventuellement prendre leur place. À noter que le stationnement est interdit le long du chemin. Il faut donc arriver très tôt le matin ou miser sur la chance et la patience pour pouvoir se garer.

Temps froid, montée qui réchauffe
C’est par un froid mordant frôlant les -20 degrés que nous entamons notre ascension le long du CCC Road jusqu’au sentier Eagle Cut. Ce dernier coupe à travers des zigzags que fait le chemin du CCC. Le sentier monte doucement sur environ 3 kilomètres jusqu’au ‘’Youth Camp Area’’.

À cet endroit, on peut prendre la gauche sur le sentier Sunset Ridge Trail pour se rendre au sommet de Mansfield ‘’The Chin’’. Mais, de notre côté, nous poursuivons notre route sur CCC Road qui se rend jusqu’à Teardrop. Le long de cette traverse, le dénivelé est relativement plat et on redescend même un peu à certains endroits.

L’idée d’enlever les peaux peut être tentante, mais ne cédez pas! La vraie montée arrive. Après un peu moins de 2 autres kilomètres, on arrive à la mi-Teardrop. Je vous conseille de continuer quelques mètres plus loin sur le CCC Road pour emprunter une ‘’skin track’’ qui est beaucoup plus facile à monter que cette partie de la pente qui est très abrupte. Le reste de la montée est beaucoup plus escarpée sur 2,5 km qui nous font complètement oublier qu’il fait un temps glacial.

Descente qui réjouit même les plus aguerris
Après avoir enfilé nos multiples couches isolantes pour nous protéger du froid et conserver cette chaleur acquise à la montée, il est temps de savourer la raison pourquoi nous sommes ici. La descente commence par un enchaînement de petits couloirs étroits et s’ouvre progressivement sur une pente très plaisante à skier. Malgré les traces abondantes, la descente est particulièrement satisfaisante. Même les skieurs les plus aguerris trouvent leur compte dans Teardrop. On croise le CCC Road à nouveau lors de la descente pour ensuite tomber dans de beaux sous-bois où on peut trouver des lignes encore vierges.

Le dénivelé est beaucoup moins important rendu aussi bas. Il ne faut pas perdre de vu le sentier principal qui rejoint le CCC Road au bas de la montagne. Pour ceux qui voudraient raccourcir le trajet, il est aussi possible de faire l’ascension directement en bas de ce sentier. Vous aurez toutefois besoin d’un GPS pour le retrouver dans le cas où il n’y aurait pas de traces avant vous.

Dimanche: Baldface Circle Trail Trailhead
À 260 kilomètres de route plus à l’est, près de la frontière entre le New Hampshire et le Maine, se trouve notre prochaine aventure. Un nouvel aménagement hors-piste, encore à sa première phase, développé par Granite Backcountry Alliance. Une initiative pour attirer le skieur hors-piste hors des zone protégées. Car on connait bien la devise du New Hampshire, Ski Free Or Die.

De plus en plus de skieurs s’aventurent hors des sentiers battus dans des zones possiblement fragiles. C’est avec la conscience tranquille que nous skierons un merveilleux domaine des Montagnes Blanches.

C’est après une bonne nuit de sommeil dans un petit motel de North Conway que nous reprenons la route en direction de North Chatham où est situé le stationnement de Baldface Circle Trail Trailhead. La route est enneigée et nous devons être très prudents tout au long des quelque 60 kilomètres à parcourir. Malgré la demi-heure de route supplémentaire et les petits dérapages, nous avons toujours le sourire aux lèvres. Il y a beaucoup de neige et c’est bien parfait!

Arrivés à destination, quelques voitures sont déjà en place. Rien à voir avec la veille au Mont Mansfield. Ce coin plus éloigné est, évidemment, moins connu. Pour nous, c’est un peu des retrouvailles. Nous avions déjà fait le Baldface Circle Trail durant la saison estivale il y a quelques années. Mais pour le moment, le sol est couvert d’un beau tapis blanc et le sentier qui nous intéresse est Slippery Brook Trail, qui s’embranche à partir de Baldface Circle Trail. Voir carte ici.

Risque d’avalanche élevés au sommet
L’approche de près de 4 km est très facile, peu pentue et le sentier est bien balisé par des lignes jaunes peinturées sur les arbres. Étant donné les quantités de neige tombées, je me suis arrêté souvent dans cette section pour faire des tests avec la neige, avoir un bon pouls.

Je me doutais que les risques d’avalanche seraient élevés au sommet dénudé de Baldface. J’ai ainsi fait plusieurs tests tout au long de notre ascension. Le verdict: le sommet ne serait pas de la partie. Mais le beau côté de l’endroit est qu’il y a de merveilleux sous-bois à découvrir.

Deux autres kilomètres s’ajoutent à cette montée, mais cette fois, ils sont beaucoup plus raides avant d’arriver à une intersection. À cet endroit, nous devons prendre à droite sur Baldface Knob Trail. Environ 200 mètres plus loin, on aperçoit un losange bleu avec une flèche qui nous indique le trajet pour se rendre au départ des sous-bois.

Des sous-bois à découvrir
Dans des conditions le permettant, soit moins avalancheuses, il est possible de continuer sur Baldface Knob Trail et rejoindre le sommet de South Baldface pour skier un super champ de neige. Malheureusement, ce ne sera pas de cet épisode. Cependant, après avoir suivi les losanges bleus jusqu’aux rubans roses, qui délimitent le territoire skiable, nous avons trouvé un magnifique boisé tapissé de belle neige blanche.

La descente est très agréable et la neige est abondante. Le plaisir est garanti. Plusieurs secteurs s’enchaînent séparés par de court faux plats. Le dénivelé n’est, certes, pas le même que la descente de la veille, mais la satisfaction l’est tout autant. Une fois de retour sur le sentier d’ascension pour le retour, je vous conseille de ne pas remettre les peaux. Même si on doit faire le pingouin à quelques reprises pour remonter certaines petites butes, les sections à redescendre sont beaucoup plus longues et rapides sans les peaux.

Le retour sur la route dans la tempête fut quelque peu pénible jusqu’à la maison. Mais une chose est certaine, je recommencerais demain matin!

Pour plus d’informations et carte sur South Baldface et les autres secteurs de Granite Backcountry Alliance aller voir leur site.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Hughes Langis
Skieur aguerrit de 35 années d’expérience en ski dont une dizaine en hors-piste, Hughes est comme un poisson dans l’eau dans les sous-bois, la poudreuse, les zones alpines, mais aussi à vive allure sur les pentes damées les plus abruptes. Passionné est un faible mot pour le décrire quand on parle de ski, de montagnes et de randonnée!