Publication partenaire

Dernier  »Jeep Turn » de la saison au Mont-Washington

Ce furent les derniers Jeep Turns de la saison pour Gabriel Thétreault et moi ce vendredi 25 mai. Enfin, les derniers virages pour nous, mais le Mont-Washington n’est pas à sa dernière journée de ski loin de là! Il reste de la neige encore pour au moins quelques semaines dans les réputés  »East snow fields », tout juste en dessous du plus haut sommet dans le Nord-est de l’Amérique. Puis, left Gully et Airplane gully sont en pleine forme. Il faut juste prendre son courage à deux mains pour transporter son équipement jusqu’au Tuckerman Ravine et skier Left gully ou encore, prendre sa bagnole, mettre 40$ d’essence, payer le 40$ US pour se monter les fesses direct au sommet du Mont-Washington via la Auto-road pour ensuite se taper les East snow fileds et le mythique Airplane gully, un couloir vertigineux bien prisé des skieurs hors-pistes. Et bien, après avoir fait une saison complète de peaux d’ascension, je me disait que celles-ci méritait une pause. C’est donc la voiture qui en prendra un coup cette fois-ci car monter les 7 miles sur cette auto-road n’est pas de tout repos pour une 4 cylindrées. On se croirait dans les alpes à sillonner la montagne. Heureusement, les nombreuses courbes et embranchements nous permettent d’admirer le paysage et de reposer le moteur le temps d’une photo.

Voici un premier coup d’oeil à The Great Gulf avec le couloir Pipeline entre-coupé de parois rocheuses.

Arrivé au sommet, les rafales sont à 65km/h, nous enfilons rapidement notre matériel pour se mettre à l’abri du vent du côté Est où les Snow fields sont bien remplis.

Puis, une marche de 30 minutes nous sépare du Great Gulf où se trouve la fameuse Airplane Gully, un couloir esthétique du Mont-Washington.

Gabriel plonge dans Airplane sans hésitation.

La confiance est au top, il applique les techniques enseignées comme un pro et domine la pente de ±40°.

Un passage plus serré.

Et la fin du couloir se termine dans un ruisseau. Mais attention! Les ponts de neige vont s’effondrer. À éviter dans les prochains jours.

Nul besoin de vous dire qu’il en reste encore. Allez-y pour une petite dernière, elle en vaut pleinement la peine. Une vidéo de notre journée suivra sous peu.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Philippe Desrochers
Avec plus de 40 ans de ski derrière la cravate dont 20 ans de compétition, 12 ans de coaching et 20 ans d'expérience dans le backcountry, on peut dire qu'il a plus d'un truc dans son sac à dos. Kinésiologue de formation, il partage sa passion pour le ski et vous fera sortir de votre divan pour profiter des magnifiques terrains hors-piste du Québec et de la Nouvelle-Angleterre.