VOS SPORTS:
Publication partenaire

Des skis joueurs pour le skieur pointilleux: la trouvaille de Christophe!

4 avril 2017 | Revue, par Christophe Deschamps
Photo Geneviève Larivière

Lors d’une journée d’essais privés organisée par ZoneSki.com le 18 mars 2017 à Expérience Mont Alta, quelques chroniqueurs de ZoneSki ont eu l’occasion d’enfiler des virages au volant de skis et fixations de randonnée pour la saison 2017-2018. Leur mandat était simple: essayer des skis qu’ils auront choisi selon leurs besoins pour du hors-piste, et définir un palmarès personnel qui correspond à leur expérience lors des essais! Le compte-rendu suivant couvre l’essai de Christophe Deschamps. Pour accéder à tous les comptes-rendus, visitez la page des Bancs d’essai ZoneSki!

Fiche du skieur-testeur: Christophe Deschamps, 42 ans

Skie depuis 38 ans, en hors-piste depuis 5 ans
Kit hors-piste de la saison 2015-2016
Black Diamond Helio 95 173cm avec fixations Diamir Vipec 12
Profil de skieur
En montée: calme et méthodique
En descente: joueur et prudent
Citation fétiche
« Tant qu’il y a de la neige, il y a de l’espoir! »
Piste préférée au Québec
La Katimavik, Val d’Irène
Secteur hors-piste préféré au Québec
Mont Alta
Taille / Poids: 1,76m (5’10) / 86kg (190/lbs)

Ce que je cherche en ski: matériel et préférences

Le ski hors-piste peut rapidement devenir exigeant. Comme j’ai un rythme de vie de fou et que je n’ai pas le temps de passer des heures par semaine dans une salle de gym, j’aime m’évader de temps en temps pour combiner montée et descente. Je trouve que c’est un bon moyen de prendre l’air, ainsi que de nourrir mes passions. Ce que je cherche dans un ski sera donc avant tout la légèreté afin de me permettre de trouver la montée aussi agréable que la descente. Ensuite, je cherche un ski qui obéit à mes moindres demandes, qui n’est pas trop long, qui est joueur et qui sera le plus précis possible afin de pouvoir me procurer un maximum de plaisir à frôler les arbres à toute allure, sans pour autant risquer ma vie ! Je me fiche de la construction du ski, mais je me garde tout de même un droit de regard sur le design. Je n’adopterais pas des skis que je n’aime pas visuellement.

Ma journée d’essai: le déroulement

Je suis arrivé sur les lieux de l’essai avec beaucoup d’énervement mais aussi un certain stress. Tester des skis dans un milieu comme le Mont Alta peut être exigeant par sa montée et sa descente et surtout, j’avais l’intention d’en tester le plus possible, tout en essayant de garder le même niveau d’énergie pour chaque ski. Ma montée s’est donc faite dans la familiale toute la journée. Ensuite, je suis parti du sommet vers la 13 (Boulevard) pour ensuite piquer dans le bois dès le premier gros virage. J’ai toujours terminé ma descente par la 17 (Papoos bas). Cela m’a permis de tester différents types de terrain et différents types de neige. Lors des tests, il y avait un bon petit 10 à 15cm de poudreuse par endroit avec une croute en dessous.

Les skis au banc d’essai: je les ai testés!

Black Diamond Route 95
Longueur testée: 173cm
Niveau: Avancé
Rayon: 19m
Ligne de cote: 123-95-113
Poids (1 ski): 1 615 grammes selon le manufacturier
Fixation: Fritschi – Diamir Tecton

 

Rossignol Seek7
Longueur testée: 176cm
Niveau: Intermédiaire ou supérieur
Rayon: 20m
Ligne de cote: 122-86-108
Poids (1 ski): 1 250 grammes selon le manufacturier
Fixation: Look HM 10

 

Dynafit Beast 98
Longueur testée: 177cm
Niveau: Avancé
Rayon: 18 m
Ligne de cote: 126-97-116
Poids (1 ski): 1 530 grammes selon le manufacturier
Fixation: Dynafit TLT Radical ST 2.0

 

Salomon MTN Explore 88
Longueur testée: 169cm
Niveau: Avancé
Rayon: 17.9 m
Ligne de cote: 123-88-109
Poids (1 ski): 1 200 grammes selon le manufacturier
Fixation: Dynafit TLT Radical ST

En conclusion : mon palmarès personnel!

En troisième position : Salomon MTN Explore 88. Je savais que sa réputation était déjà bien établie, alors j’ai tenté le coup malgré le fait que je trouvais ce ski un peu trop « parabolique » à mon gout. J’ai été très surpris. J’ai retrouvé un ski très précis, très joueur et polyvalent. Dans chaque partie de la montagne, j’ai été capable de le diriger sans me poser de question. Les conditions ne lui ont posé aucun problème et le passage entre un environnement glacé puis poudreux était naturel. J’ai trouvé cet équipement facile à skier et très plaisant, en plus d’être léger.

En deuxième position : Black Diamond Route 95Je dois dire que j’étais curieux d’essayer le nouveau venu de Black Diamond. Ayant depuis l’an dernier des Hélio 95 (qui étaient mes grands gagnant des tests de l’an dernier), je suis parti avec le Route dans l’idée de les comparer un peu avec mes skis de tous les jours. Je n’ai trouvé aucune différence. Ce ski est très similaire au Helio avec du carbone en moins, selon les dires de la compagnie. J’imagine que la différence se jouera surtout sur le prix. Un ski cependant très plaisant, léger, joueur et parfait pour du terrain accidenté.

Mon coup de cœur : Rossignol Seek7.  J’avoue que c’était avec une grande surprise que je trouvais un ski Rossignol enfin dédié au hors-piste qui m’impressionne à ce point-là ! J’ai toujours été un amateur de la gamme des Soul7 pour skier en station, mais je trouvais ces derniers un peu lourds pour monter en hors-piste. J’ai retrouvé sur le nouveau Seek7 un peu le feeling du Soul7, mais en beaucoup plus joueur et surtout, un des skis les plus léger pour le hors-piste que j’ai eu dans les mains. Avec ses 88mm au patin, dans 15cm de poudreuse, il flotte ! Bien que je n’aime pas les skis trop longs, le 176cm que j’avais dans les pieds virait « sur un dix cents ». Je suis tombé vraiment sous le charme dès la première descente. Ce ski m’a procuré ce que je cherchais. Je débuterai sans doute ma prochaine saison encore plus pauvre, mais vraiment content ! J’ai déjà hâte.

Quelques notes sur les peaux d’ascension et fixations:

J’ai adoré les peaux Black Diamond qui sont selon moi les meilleures peaux du marché! Par contre, les peaux d’ascension de Salomon (conçues en collaboration avec Pomoca) sont surprenantes par leur souplesse et leur texture qui n’engloutit pas l’eau au fil de l’utilisation.

Côté fixation, je ne veux rien avoir d’autre que des Diamir! La nouvelle fixation Fritschi-Diamir Tecton est superbe et facile à utiliser. Elle est aussi très légère. Les fixations Dynafit sont faites pour être solide, mais je les trouve complexes à utiliser et un peu lourdes. Cependant, le système de cale de montée est de loin plus efficace sur les Dynafit (plus facile à manipuler du bout d’un panier de bâton). C’est une question de choix personnel!

ZoneSki Hors-piste tient à remercier Expérience Mont Alta pour nous avoir permis d’utiliser la montagne lors de la journée d’essais!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christophe Deschamps