VOS SPORTS:
Publication partenaire

Des skis stables pour le skieur actif: la trouvaille de Pierre!

4 avril 2017 | Revue, par Pierre Pinsonnault
Photo Christophe Deschamps

Lors d’une journée d’essais privés organisée par ZoneSki.com le 18 mars 2017 à Expérience Mont Alta, quelques chroniqueurs de ZoneSki ont eu l’occasion d’enfiler des virages au volant de skis et fixations de randonnée pour la saison 2017-2018. Leur mandat était simple: essayer des skis qu’ils auront choisi selon leurs besoins pour du hors-piste, et définir un palmarès personnel qui correspond à leur expérience lors des essais! Le compte-rendu suivant couvre l’essai de Pierre Pinsonnault. Pour accéder à tous les comptes-rendus, visitez la page des Bancs d’essai ZoneSki!

Fiche du skieur-testeur: Pierre Pinsonnault, 40 ans

Skie depuis 35 ans, en hors-piste depuis 4 ans
Kit hors-piste de la saison 2015-2016
Salomon MTN Explore 95 169cm avec fixations Dynafit Radical 2.0
Profil de skieur
En montée: contemplatif et déterminé
En descente: analytique et actif
Citation fétiche
« Le sens du ski n’est pas seulement de me permettre des déplacements rapides et d’acquérir une habileté technique; c’est aussi de me permettre de posséder ce champ de neige. À présent, j’en fais quelque chose. Cela signifie que par mon activité même de skieur, j’en modifie la matière et le sens. » (Jean-Paul Sartre)
Piste préférée au Québec
Tout le Mont Édouard
Secteur hors-piste préféré au Québec
Les Chic-Chocs
Taille / Poids: 1,72m (5’8) / 73kg (160/lbs)

Ce que je cherche en ski: matériel et préférences

À mon sens, un ski de randonnée doit être très versatile quand on vit dans le nord-est du continent américain, et c’est là mon premier critère de sélection. Glace, neige ventée, poudreuse sur croûte, neige de printemps: l’hiver dans notre coin de pays, ce n’est pas seulement de la belle poudreuse profonde! Puis, il y a les types terrains: champs de neige des Chic-Chocs, couloirs inclinés du Mont Washington, ski de forêt serrée dans les boisés du Parc national de la Jacques-Cartier. Voilà donc les endroits où les skis que je veux avoir en ma possession devront performer. Dans ce contexte, parmi les paires de skis que j’ai testées, les trois retenues ont ceci en commun: légèreté pour me permettre de faire le maximum de dénivelé ou de descentes, entre 95 et 105 au patin pour une bonne adaptation à la majorité des surfaces caractéristiques du nord-est, et une bonne versatilité pour le ski dans toutes les conditions, de la glace à la poudreuse. 

Ma journée d’essai: le déroulement

J’ai effectué toutes mes ascensions dans le corridor « rapide ». Mes choix de descente ont été variés afin de toujours trouver du terrain agréable et moins tracé. Concernant les conditions, la journée de test au Mont Alta fut parfaite pour mettre les skis à l’épreuve: nous devions effectuer quelques virages sur une surface ventée, glacée et croûtée au sommet, avant de poursuivre dans la poudreuse pour la partie inférieure de la descente.

Les skis au banc d’essai: je les ai testés!

DPS Wailer A106
Longueur testée: 185cm
Niveau: Avancé
Rayon: 18m
Ligne de cote: 135-106-124
Poids (1 ski): 1 800 grammes selon le manufacturier
Fixation: Dynafit TLT Radical ST

 

G3 Synapse 101
Longueur testée: 175cm
Niveau: Intermédiaire et supérieur
Rayon: 16m
Ligne de cote: 130-101-118
Poids (1 ski): 1 440 grammes selon le manufacturier
Fixation: G3 Ion 12

 

Dynastar Mythic 97
Longueur testée: 177cm
Niveau: Avancé
Rayon: 16 m
Ligne de cote: 133-97-113
Poids (1 ski): 1 830 grammes selon le manufacturier
Fixation: Look HM 10

 

Black Diamond Helio 95
Longueur testée: 177cm
Niveau: Intermédiaire ou supérieur
Rayon: 19 m
Ligne de cote: 123-95-113
Poids (1 ski): 1 250 grammes selon le manufacturier
Fixation: Diamir Vipec 12

En conclusion : mon palmarès personnel!

En troisième position : Dynastar Mythic 97. De la glace à la poudreuse: le Dynastar Mythic se trouve à être efficace dans toute la gamme de conditions, du pire au mieux, et dans tous les types de terrain, de l’incliné aux virages relax entre les arbres serrés. Je m’imagine aussi facilement avec ce modèle dans un champ de neige, avec un 30-40 centimètres de poudreuse, à effectuer de grands virages à haute vitesse. Il se manœuvre à merveille, répond rapidement aux commandes et assure une stabilité à son maître. Le prix à payer pour cette polyvalence en descente? Il s’agit d’un ski que je trouve un peu lourd à la montée, sans toutefois devenir des boulets à traîner. Ce qui me pousse à conclure que c’est là un ski parfait pour le skieur prêt à sacrifier un peu d’effort en montée pour gagner en performance durant la descente.

En deuxième position : G3 Synapse 101. Dès les premiers mètres en montée, ce ski s’avère très léger et agréable. J’ai l’impression de n’avoir rien d’accroché aux bottes, ce qui me pousse à la question suivante: super performant en ascension, comment ce ski va-t-il se comporter en descente? La réponse: tout aussi bien, ou presque. Très facile à contrôler dans un boisé serré et ne nécessitant pas une tonne de poudreuse pour bien tourner, le G3 Synapse est très joueur. Virages serrés, petits sauts, obstacles à éviter: le ski rebondit et répond parfaitement à mes directives. Là où il montre une certaine carence, très faible tout de même, c’est quant à la stabilité sur la glace; il reste que ce petit détail est minime comparativement à ses qualités, ce qui me convainc que ce ski offre une excellente performance globale pour les conditions que nous rencontrons dans le nord-est. De plus, c’est un des rares skis de randonnée qui plaira aussi aux skieurs intermédiaires.

Mon coup de cœur : Black Diamond Helio 95. Pas étonnant qu’on voit de plus en plus de skieurs fervents de randonnée alpine opter pour des Helio. Ce ski a remporté la palme lors de l’essai hors-piste l’an dernier; cette année, Black Diamond revient avec cette gamme inchangée. Pourquoi changer ce qui est déjà éprouvé? Je me cite donc moi-même : «Stable, léger, malléable et versatile: ce sont là les principales caractéristiques que je cherche dans un ski de randonnée alpine et ce ski les a toutes.» Le Helio 95 est agréable en ascension grâce à sa légèreté et tout aussi plaisant à la descente. Comme les conditions de test diffèrent cette année par rapport à l’an dernier, je peux pousser plus loin mes constats: ce ski se comporte bien autant sur une surface dure que molle, il tient sur la glace autant que faire se peut et a une bonne capacité de flottaison dans la poudreuse, il offre une bonne stabilité à haute vitesse et il réagit aux commandes du skieur. Je dirais même qu’il réussit à stimuler son maître en lui donnant confiance. Bref, un ski sans compromis qui permet d’accumuler les mètres en montée et de s’en donner à cœur joie lors de la descente. Je l’apporterais partout dans le nord-est!

ZoneSki Hors-piste tient à remercier Expérience Mont Alta pour nous avoir permis d’utiliser la montagne lors de la journée d’essais!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Pinsonnault
Son intérêt pour la nature et le grand air se décline en deux principales activités : le ski alpin (sa grande passion) et la randonnée en montagne. Rédacteur professionnel dans la vie de tous les jours, et prenant un malin plaisir à photographier les paysages d’hiver et les skieurs lorsqu'il pratique son sport de prédilection, Pierre aime écrire sur le ski et partager ses expériences, photos à l’appui.