Publication partenaire

Des skis subtils en montée: la trouvaille de Patrick!

4 avril 2017 | Revue, par Patrick Teasdale
Photo Geneviève Larivière

Lors d’une journée d’essais privés organisée par ZoneSki.com le 18 mars 2017 à Expérience Mont Alta, quelques chroniqueurs de ZoneSki ont eu l’occasion d’enfiler des virages au volant de skis et fixations de randonnée pour la saison 2017-2018. Leur mandat était simple: essayer des skis qu’ils auront choisi selon leurs besoins pour du hors-piste, et définir un palmarès personnel qui correspond à leur expérience lors des essais! Le compte-rendu suivant couvre l’essai de Patrick Teasdale. Pour accéder à tous les comptes-rendus, visitez la page des Bancs d’essai ZoneSki!

Fiche du skieur-testeur: Patrick Teasdale, 56 ans

Skie depuis 30 ans, en hors-piste depuis 20 ans
Kit hors-piste de la saison 2015-2016
Rossignol Sky 7 HD avec fixation Look HM 12
Profil de skieur
En montée: contemplatif et déterminé
En descente: curieux et prudent
Citation fétiche
« On ne vit que deux fois! »
Piste préférée au Québec
Tout le Mont Édouard
Secteur hors-piste préféré au Québec
Dans les Laurentides
Taille / Poids: 1,77m (5’10) / 77kg (170/lbs)

Ce que je cherche en ski: matériel et préférences

Mes skis de prédilection sont un compromis entre légèreté, performance en descente et durabilité. J’utilise le même équipement en station qu’en hors-piste. Mon « kit » idéal doit pouvoir convenir à une grande variété de conditions. Mes skis doivent tenir les virages sur les surfaces dures tout en étant assez larges à la spatule et au patin pour flotter en neige fraîche. J’achète un équipement qui me suivra pendant plusieurs années; je le veux solide et fiable. J’aime tout autant « carver » sur neige dure que tracer de grands arcs dans la poudreuse. Un bon rocker à la spatule est un « must »! Les bancs d’essai guident mes choix après que j’aie pu essayer moi-même le matériel.

Ma journée d’essai: le déroulement

Après 30 années de ski hors-piste occasionnel et une saison complète en ski alpin/touring, je suis en mesure de bien savoir ce que j’aime dans mon équipement de ski de touring. C’est avec cette assurance que j’aborde ma journée d’essai de skis de la saison à venir. J’ai fait cinq montées et descentes, de 9h00 à 15h00. Les conditions de neige changent peu au cours de la journée. Par contre, la température s’élève grâce au soleil radieux. Elle demeure toutefois sous zéro. La miraculeuse tempête qui a enseveli l’Estrie la semaine dernière a été plutôt timide ici; cependant, force est de constater que le vent a soufflé avec vigueur. Les pistes se composent de surfaces glacées (oeuvre des cycles de gel et de dégel des semaines précédentes) et de poches plus ou moins profondes de poudreuse compactée mais sèche. Aussi bien dire que le ski exige force, délicatesse, technique et vigilance. Je skie successivement les Rothwoll, Olympique Haut et Bas, Principale, Slalom Géant Haut et Milieu ainsi que la Boulevard. Les descentes mettent à l’épreuve mes capacités techniques et ma volonté! Je trouve les conditions parfois difficiles. Mais j’avoue que c’est parfait pour faire des essais. En effet, des conditions de rêve nous laissent trop dans notre zone de confort. Aujourd’hui, j’en ai pour mon argent!

Les skis au banc d’essai: je les ai testés!

Dynafit Tour 88
Longueur testée: 174cm
Niveau: Avancé
Rayon: 18 m
Ligne de cote: 123-88-107
Poids (1 ski): 1 380 grammes
Fixation: Dynafit TLT Radical ST 2.0

 

Black Diamond Route 95
Longueur testée: 183cm
Niveau: Avancé
Rayon: 20m
Ligne de cote: 125-95-114
Poids (1 ski): 1 700 grammes selon le manufacturier
Fixation: Fritschi – Diamir Tecton

 

G3 Roamr 100
Longueur testée: 182cm
Niveau: Avancé
Rayon: 21m
Ligne de cote: 135-100-120
Poids (1 ski): 1 750 grammes selon le manufacturier
Fixation: G3 Ion 12

En conclusion : mon palmarès personnel!

En troisième position : G3 Roamr 100 avec fixation G3 Ion 12: En montée, il est OK. Sans plus. Ce n’est pas qu’il soit vraiment lourd en tant que tel. C’est seulement l’impression que d’autres aspirants font mieux. Son nouveau cosmétique pour 2017-18 me plaît par sa simplicité et sa modestie. Il s’agit d’un ski construit de paulownia et de peuplier. C’est en descente que le Roamr 100 m’impressionne. Solide, agréable et prévisible, il me tend la main! Oh, qu’il flotte celui-là! Cependant, sa ligne de cote généreuse limite sa rapidité de carre à carre. Cette ligne de cote rappelle celle de plusieurs autres fabricants; on y distingue cinq zones de profil au lieu des traditionnelles trois. Sur le dur, je sens sa rigidité en torsion. Son rocker est abondant. Je serais bien heureux d’en posséder une paire dans mon arsenal!

En deuxième position : Black Diamond Route 95 avec fixation Fritschi – Diamir Tecton : La série Route (trois modèles) a les mêmes lignes de cote que la série Helio, mais sont un peu plus lourds et surtout moins chers. Avec son noyau en peuplier et de la fibre de verre pre-preg, le Route 95 n’est pas le plus léger. Il se situe sans doute en milieu de peloton côté poids. Lors de l’ascension, il se comporte bien: son poids et sa souplesse le rendent agréable. Le fini bicolore du ski (brun et blanc) me déplaît passablement. Lors de la journée d’essai, ces planches travaillent superbement. Elles amortissent bien les vibrations sur les surfaces glacées. La mise à carre rapide et franche du Route 95, ainsi que sa réactivité me les font beaucoup aimer. Il flotte allègrement sur les poches de poudreuse. Pas étonnant avec son superbe rocker! Un skieur avancé ne sera pas déçu par le Route 95. J’en prendrais volontiers une paire!

Mon coup de cœur : Dynafit Tour 88 avec fixations Dynafit TLT Radical ST 2.0 : La montée se fait en sifflant. Voilà un ski qui me permet de me concentrer sur le moment (ciel, oiseaux et reflets sur la neige) au lieu de penser à la charge que je transporte! Après à peine quelques virages sur glace entrecoupée de poudreuse, ma première impression en est une de: “Yeah, feels good!” La coupe radiale du Tour 88 me paraît idéale pour les conditions du jour. La prise de carres est ferme et positive sur le dur, voire sur la glace. Je dérape parfois; j’attribue cela à mes propres limites techniques. En neige plus profonde, la flottaison est très bonne et rassurante sans toutefois être celle d’un ski authentique de poudreuse. Cette flottaison est étonnante considérant cette relative étroitesse sous les pieds (88 mm) et un rocker modeste. Le ski est léger et possède une bonne souplesse longitudinale, tout en possédant une franche rigidité en torsion. Le cosmétique de mes skis n’est pas ma première préoccupation. Par chance, parce que de ce point de vue, le 88 me laisse plutôt indifférent, même si j’aime ses couleurs. Par ailleurs, sa construction semble solide. En touring les conditions sont très souvent variables; le 88 fait la job avec assurance. Sa stabilité sur toutes les surfaces me donne des ailes! C’est un ski que j’aimerais voir suspendu à mon support mural, aux côtés de mes Rossignol Sky 7, mes Black Diamond Havoc et mes Black Diamond Amperage. Je le décrocherais souvent pour mes sorties en toute liberté!

Essayé en plus des skis:

Bottes Atomic Backland Carbon

J’ai l’occasion de tester pour la première fois une paire de bottes Atomic Backland Carbon. Je n’aurais jamais cru chausser un jour de si légères chaussures de glisse alpine: des escarpins de verre dignes de Cendrillon! Et “légères” est un euphémisme; les avoir aux pieds, c’est comme ne rien porter! Je les ai adorées en montée mais pas du tout en descente. Pas confortable pour mes pieds. Elles me font mal; j’ai la bonne pointure, mais la fit me déplaît. Plusieurs points de pression me font tout simplement mal. Côté rigidité, c’est bien. Cependant, je préfère porter plus de grammes aux pieds et sentir que mes bottes sont là. La construction minimaliste est impressionnante: deux boucles seulement, un collet à grand débattement pour la montée, beaucoup de rocker à la semelle, elle-même très agressive, un mécanisme de blocage du mode ascension qui a plus l’air d’une lame de piolet technique, semelle courte, chausson mince et étroit, etc. Le cosmétique me plaît; c’est un look du tonnerre! Selon moi, cette botte est d’abord et avant tout faite pour l’ascension. Elle ne fera pas partie de mon kit!

Peaux d’ascension Fischer Profoil

Fischer a revisité la peau d’ascension. Il ne s’agit pas d’une peau au sens conventionnel du terme, mais plutôt d’une pellicule de polyéthylène autocollante constituée d’un motif à relief de type écailles de poisson. La Profoil a des qualités. Cependant, plusieurs d’entre elles m’échappent! Le bon: elle est légère, elle a une bonne glisse, elle se range simplement en se repliant sur elle-même, elle occupe un volume réduit et mince une fois pliée, elle sera probablement durable, elle est très visible (au cas où vous l’échapperiez dans la neige), elle ne retient aucune neige ni eau, elle s’applique et s’enlève très facilement. Le moins bon: elle a des limites rapidement atteintes en montée, elle n’empêche pas le ski de glisser de côté lors d’une traverse, elle a une conception minimaliste qui limite ses capacités réelles, elle requiert l’usage d’une membrane translucide (facile à perdre) afin de protéger la colle lors du rangement, elle emploie une colle qui semble timide, elle laisse beaucoup de neige s’accumuler entre elle et la semelle du ski, elle exige d’être pliée selon les plis pré-moulés dans la pellicule, elle est bruyante sur la neige. Ce que je retiens: malgré les qualités de la Profoil, je n’en aurai pas une paire!

ZoneSki Hors-piste tient à remercier Expérience Mont Alta pour nous avoir permis d’utiliser la montagne lors de la journée d’essais!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Patrick Teasdale
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.