VOS SPORTS:
Publication partenaire

Des skis zen pour la contemplative: la trouvaille de Catherine!

4 avril 2017 | Revue, par Catherine Gibeau
Photo Jean-Philippe Desrochers

Lors d’une journée d’essais privés organisée par ZoneSki.com le 18 mars 2017 à Expérience Mont Alta, quelques chroniqueurs de ZoneSki ont eu l’occasion d’enfiler des virages au volant de skis et fixations de randonnée pour la saison 2017-2018. Leur mandat était simple: essayer des skis qu’ils auront choisi selon leurs besoins pour du hors-piste, et définir un palmarès personnel qui correspond à leur expérience lors des essais! Le compte-rendu suivant couvre l’essai de Catherine Gibeau. Pour accéder à tous les comptes-rendus, visitez la page des Bancs d’essai ZoneSki!

Fiche du skieur-testeur: Catherine Gibeau, 45 ans

Skie depuis 15 ans, en hors-piste depuis 1 an
Kit hors-piste de la saison 2015-2016
Head Venturi 95 avec fixations Marker Tour F10
Profil de skieur
En montée: calme et contemplative
En descente: analytique et prudente
Citation fétiche
« Le confort avant tout! »
Piste préférée au Québec
Peu importe, tant que la compagnie est bonne!
Secteur hors-piste préféré au Québec
Dans Charlevoix
Taille / Poids: 1,74m (5’8) / 61kg (135/lbs)

Ce que je cherche en ski: matériel et préférences

D’abord et avant tout, je cherche le confort, autant en montée qu’en descente. La légèreté à la montée et le confort d’un ski solide et polyvalent à la descente, voilà le défi, un équipement qui répondrait à mes besoins. Mes Head Venturi 95 et les Marker Tour F10 sont bien, mais je me sens comme un robot en montée. Je me cherche donc un ensemble de ski plus léger et fonctionnel pour la montée. L’idéal serait le ski de fond, mais pour la descente, là c’est casse-gueule. Hum ! Existe-t-il un entre deux? Léger et fonctionnel en montée, confiance et stabilité en descente? Wow ! Ce serait génial ! Voyons ce que le banc d’essais ZoneSki me mettra sous la dent… Heu ! Sous les pieds.

Ma journée d’essai: le déroulement

L’objectif de la journée: trouver une paire de ski me permettant de monter avec aisance et surtout, de descendre en confiance sur des conditions variables de neige, ce que notre belle province a l’habitude de nous offrir. Les conditions du Mont Alta en ce jour d’essais sont parfaites : du soleil, une température clémente, une surface durcie par endroit et poudreuse en sous-bois : de quoi tester mes habiletés et les équipements. Pour tester ces derniers, j’ai choisi les pentes intermédiaires du domaine hors-piste afin de me sentir bien à mon aise et me permettre de retrouver mes repères. En station, je suis une skieuse avancée et je peux descendre toutes les pistes, sauf les bosses et les sous-bois serrés. En hors-piste, je me considère davantage comme une skieuse intermédiaire. Je vous laisse donc avec les impressions de mes trois premiers choix, trois paires de ski ayant des qualités très différentes.

Les skis au banc d’essai: je les ai testés!

Dynafit Beast 98W
Longueur testée: 170cm
Niveau: Intermédiaire ou supérieur
Rayon: 17m
Ligne de cote: 17m, 124-96-114
Poids (1 ski): 1 400 grammes selon le manufacturier
Fixation: Dynafit Radical TLT ST 2.0

 

Blizzard ZeroG 85 W
Longueur testée: 164cm
Niveau: Intermédiaire ou supérieur
Rayon: 16 m
Ligne de cote: 116-85-99.5
Poids (1 ski): 965 grammes selon le manufacturier
Fixation: Marker Kingpin 10

 

Black Diamond Helio 95
Longueur testée: 173cm
Niveau: Intermédiaire et supérieur
Rayon: 19m
Ligne de cote: 123-95-113
Poids (1 ski): 1 250 grammes selon le manufacturier
Fixation: Diamir Vipec 12

En conclusion : mon palmarès personnel!

En troisième position : Dynafit Beast 98W. En montée, je sens tout de suite la différence en légèreté comparativement à mon équipement de robot. Les foulées sont plus fluides qu’avec une fixation de alpine touring‘ traditionnelle, comme si tout à coup, j’avais des bottes de randonnée dans les pieds. Cela m’a toutefois pris un certain temps à m’habituer au système de fixations : aligner les deux pins, ajuster les talonnières en montée, mais après quelques minutes d’apprentissage, tout va déjà mieux. En descente, dès les premiers virages sur surface durcie, ce ski m’a semblé nerveux et instable. Est-ce la nouveauté d’un ski beaucoup plus léger qu’à l’habitude avec ses 1 400 grammes? Peut-être, mais après quelques virages, je prends un peu plus mes aises et je trouve de la poudreuse vierge en fin de parcours où le ski répond mieux à mes attentes. À ce moment, je sens la flottaison et la polyvalence du ski. Somme toute, un bon ski de poudreuse pour dame avec la légèreté en montée. Je le recommanderais à quelqu’un que je connais, mais pas nécessairement pour moi.

En deuxième position : Black Diamond Helio 95. Je dois dire que la deuxième et la première position sont nez à nez, j’avais de la difficulté à déterminer lequel des deux je choisirais pour la pole position! J’en viens à la conclusion que je prendrais les deux, mais compte tenu des conditions de la journée, j’ai tout de même une préférence pour le ski que je mets en première place. Mais le Helio 95 n’est pas moins bon! La montée est fluide et légère, c’est comme si je n’avais rien dans les pieds. Même si l’insertion de la botte dans les deux pins n’est pas un automatisme, je m’en sors relativement bien. À la descente, ce ski me donne tout de suite l’impression d’être en contrôle et c’est ce que j’aime. Les virages sont faciles à initier, le ski est solide sur surface durcie et offre une excellente flottaison en poudreuse pour mon poids de 135lbs. Cet équipement est sur ma liste de Noël et je les réserverais comme deuxième paire de ski pour les belles sorties de poudreuse, même s’ils sont très polyvalents.

Mon coup de cœur : Blizzard Zero G 85, parfaits pour les conditions de la journée! Ils sont très légers en montée avec 965 grammes par ski, malgré la fixation plus lourde qu’est la Kingpin. Ce qui m’a impressionné, c’est la facilité d’utilisation des Kingpin en montée, comparativement aux autres fixations. Mais là, le choix d’une fixation est une question de goût et de priorité. La robustesse d’une fixation en piste qui a son poids à traîner en montée ou la légèreté absolue? Cela reste un choix personnel, mais si on revenait aux Blizzard en descente, mes premières sensations sont celles du contrôle à court rayon. Malgré des conditions variables, je me sentais aussi bien que sur une piste damée : les virages sont faciles, l’initiation se fait sans forcer et je peux me laisser aller en vitesse selon mes désirs. En poudreuse, le ski répondait aussi bien. Bref, un ski tout terrain, léger, excellent pour celles qui voudraient faire de la randonnée en station ou en hors-piste dans des conditions variables. Toutefois, le 85mm au patin manque un peu de flottaison pour les grosses journées de poudreuse, de là mon idée de demander deux paires de ski au Père Noël!

ZoneSki Hors-piste tient à remercier Expérience Mont Alta pour nous avoir permis d’utiliser la montagne lors de la journée d’essais!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Catherine Gibeau
Skieuse depuis les 20 dernières années, passionnée de plein air et d'aventure, elle aime skier les grands espaces. Être en ski de piste ou hors-piste, c'est l'occasion de socialiser avec des amis et de contempler les magnifiques paysages que la nature peut lui offrir. À la descente, sa technique raffinée lui permet de garder le contrôle sans trop de folie.