VOS SPORTS:
Publication partenaire

10 raisons pour devenir patrouilleur en ski

1 octobre 2015 | Chronique, par Geneviève Larivière
Photos Geneviève Larivière

Ce rôle aux multiples facettes fait souvent l’objet de plusieurs mythes! Pour être patrouilleur en montagne, il faut avoir une certaine personnalité, être orienté vers les autres, et ne pas avoir froid aux yeux! Vous avez envie de faire le saut, pour une ou plusieurs saisons? Voici dix bonnes raisons -plus ou moins sérieuses- de le faire!

1) Les premières traces

Oui, vous allez faire les premières traces. Tous les jours où vous patrouillerez. Que ce soit dans la piste de votre choix, ou celle assignée par votre chef d’équipe, vos spatules auront l’honneur de marquer la neige fraiche avant tout le monde. Rien que ça, c’est suffisant pour éveiller le secouriste en vous, non?

2) Le contact avec les skieurs

Tous les jours, votre uniforme fera de vous une personne de choix vers qui les skieurs se tourneront rapidement, pour tout un tas de raisons: problèmes de matériel, inquiétudes au sujet d’une piste, questions sur les horaires ou les ouvertures d’un secteur, demande d’assistance… vous serez toujours aux premières loges pour le contact humain, et ce, à tout moment de vos descentes et montées!

3) L’esprit d’équipe

Parlant de contact humain, un patrouilleur n’agit jamais seul. La chance de travailler en équipe et le plaisir de tisser des liens font des cohortes de patrouilleurs des groupes solides sur qui la direction de chaque station de ski peut compter. L’esprit d’appartenance (doublé d’un brin de chauvinisme!) ne prendra que quelques jours à vous gagner, mais vous le garderez pour plusieurs années!

4) L’acquisition de nouvelles notions

Ce qui représente le plus grand défi pour la plupart des recrues au sein des diverses équipes de patrouilles, c’est la formation en premiers soins. Il s’agit pourtant d’une étape où on peut difficilement être recalé. L’examen final peut vous apparaitre pétrifiant, mais le jugement et le gros bon sens sont vos meilleures armes. Cela dit, vous bénéficierez d’une formation complète, fort intéressante, qui se révèlera assurément utile dans plus d’un pan de votre vie. Les gens qui vous entourent, tant dans vos loisirs, votre travail ou dans votre famille, sauront que vous êtes dorénavant outillé pour prendre en charge une situation d’urgence. Ce type de connaissances peut se révéler utile à tout moment!

5) Un nouveau regard sur une station de ski

En tant que client, ce que vous voyez en arrivant, ce sont les divers membres du personnel, tous affairés à leurs tâches respectives. Vous entrez en contact avec eux en vous stationnant, en achetant votre billet, en faisant aiguiser vos skis, en empruntant les remontées mécaniques, lors de votre repas du midi, en fin de journée… Mais que font-ils en dehors des heures d’opération? Vous le découvrirez en devenant patrouilleur! La valeur du travail qui est accompli en station augmentera à vos yeux, et vous ferez partie de ces artisans du plaisir hivernal!

6) Donner au suivant

Parmi les qualités requises chez les patrouilleurs, on retrouve l’altruisme. Ce désir d’être en contact et d’aider les autres est primordial pour bien s’acquitter de sa tâche. Ce faisant, vous effectuerez le geste le plus gratuit qui soit, et vous donnerez au suivant! Consciemment ou non, en étant skieur régulier, vous avez bénéficié des services d’une équipe de patrouille. C’est le moment de redonner ce que vous avez reçu à d’autres skieurs, tout en continuant à skier!

7) L’accès privilégié aux pistes d’une station

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas ici d’accéder aux pistes fermées par vos collègues -bien qu’une visite soit nécessaire justement lors des prises de décision. L’accès aux pistes est un privilège auquel vous aurez droit en tant que patrouilleur car bien souvent, les stations de ski offrent l’abonnement de saison sans frais aux membres réguliers de l’équipe de patrouille. Généralement, certains avantages tarifaires sont également offerts aux membres de votre famille. Parfait pour amener plus de monde en ski sur les pistes!

8) Passer les files d’attente

Attention! Cet avantage n’est offert qu’aux patrouilleurs en devoir. Le but premier est tout bonnement de vous permettre d’accéder rapidement aux remontées mécaniques afin d’être disponible en cas d’urgence. Cela dit… c’est tout de même agréable de pouvoir éviter la file, et ce petit plaisir coupable devient vite un avantage indéniable lorsqu’on doit transporter une « brassée » de bambous et de pictogrammes!

9) Se sentir utile

Lors d’une intervention, qu’il s’agisse d’une situation avec blessé, ou simplement en prévention dans une piste, une petite partie de nous se sent utile: on a (peut-être) fait une différence dans la vie ou la santé d’un skieur. Vous avez demandé à un groupe de jeunes de s’immobiliser en bordure des pistes, et non au centre: vous avez (peut-être) évité une collision entre skieurs. Votre rapidité d’action et votre bon jugement vous ont fait poser les gestes appropriés lors de la prise en charge d’un blessé à évacuer en ambulance: vous avez (peut-être) contribué à diminuer la gravité d’une blessure ou la durée d’une convalescence. Ce sentiment d’avoir aidé, et d’avoir été utile, est le meilleur sentiment qu’on puisse éprouver. Et c’est le meilleur remerciement qu’on puisse avoir!

10) La bière de fin de journée

À moins que… la bière de fin de journée ne soit aussi un autre bon remerciement! Elle est généralement offerte gracieusement par la station, ou alors à très faible coût. Puisqu’il faut 18 ans pour être patrouilleur certifié, l’accès au bar n’est pas un problème! C’est la finale parfaite pour un après-ski où on se remémore les anecdotes de la journée, tout en ayant déjà hâte aux premières traces du lendemain!

Ce palmarès peut vous paraître un peu léger, mais il n’en est pas moins réaliste. Si vous désirez devenir patrouilleur et faire partie de l’équipe de votre station de ski préférée, sachez que la période de recrutement est déjà entamée, et que les certifications en premiers soins se font tout au long de l’automne! Renseignez-vous auprès de votre station: un petit courriel ou un appel au numéro général vous dirigera vers le chef de patrouille en service. C’est peut-être le début d’une belle aventure, comportant plusieurs hivers mémorables!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Geneviève Larivière
Diplômée en communications et en géographie (Université Laval), Geneviève est avant tout photographe. Sa facilité pour la rédaction de textes l'a menée directement au photojournalisme. Sur les pistes de ski, elle conjugue ses passions pour la photo et les sports de glisse, toujours en quête du cliché du jour.