Publication partenaire

Doux printemps, quand reviendras-tu? – Mont Ste-Anne 14 avril 2018

Doux printemps quand reviendras-tu…. ?

Je me suis laissé duper par la chaleur du soleil qui entrait dans la maison… En sortant de la voiture à 11h au Mont Ste-Anne, j’ai tout de suite su que ce n’était pas le doux printemps souhaité… Avec ce vent annonciateur du mauvais temps qui approche…

En observant les pistes du pied de la montagne, on ne voit aucune tache brune, aucune piste à découvert. Une fois au sommet, j’ai peur de n’être pas suffisamment habillée.

On se dirige vers le Gros Vallon. Et dès les premiers virages, j’ai tout de suite su que ce n’était pas le doux printemps sous mes skis… Une granuleuse fine sur un fond très, très durci, quasi-glacial. Ce n’est pas la faute du Mont Ste-Anne ! C’est ce foutu printemps qui joue avec nos nerfs ! 


Beaucoup de monde sur la Gros Vallon… On se dirige vers le secteur expert via le télésiège Panorama. Les accès aux S et Super S tout comme La Brunelle sont fermés. Qui veut skier des bosses en bloc de glace… ? Personne. Et le Mont Ste-Anne veut vous éviter des blessures… 

 

La seule option, La Crête. Plusieurs parlent du paysage au Massif… Mais celui du MSA est pas mal aussi! Plusieurs s’arrêtent ici pour apprécier la vue.

Tout aussi durci, tout aussi désagréable. On voit bien que ça ne fond pas…

Rendus à l’embarquement de la Panorama, on profite des ¼ de hot-dog offerts par la station. On essaie fort fort de nous faire croire au printemps… Avec une ambiance BBQ. Bel effort. J’ai la face qui gèle…

On remonte. On se dit que tant qu’à skier ÇA, on va au nord… Direction Bélanger. Il n’y a personne. Tous les skieurs veulent être au sud pour se convaincre que c’est du ski de printemps…


Puis la Mélanie Turgeon… Cette photo représente bien les conditions au nord : billes, balles de golf, balles de baseball et boules de quilles… Encore une fois, ce n’est pas la faute de Mont Ste-Anne. Dur printemps.

Notre dernière piste, la Pichard. 

Mais c’est vraiment après le pitch de la Pichard que la neige se transforme. Puis, petit arrêt à la cabane à sucre oblige.

OK, c’est assez. Nous avons notre leçon. Ne retournez pas sur les pistes avant que le thermomètre atteigne au moins 5-7 degrés et que les nuits soient beaucoup moins froides… Il reste peu de temps, car la station ferme officiellement le weekend prochain.

Certains, par contre, ont su se cacher du vent et faire un tailgate digne de ce nom !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Dany Martel
Adepte de ski de fond pendant toute son enfance, mordue de planche à neige pendant 15 ans, Dany fait maintenant du ski alpin depuis 2010. C'est à l'hiver 2013 qu'elle s'est lancée dans le ski hors-piste. Coup de cœur total! La tranquillité de la forêt qu'elle aimait tant en ski de fond se joint à la joie de la descente du ski alpin. Photo, moto et voyages sont aussi ses autres passions.