VOS SPORTS:
Publication partenaire

En attendant le printemps à Stoneham, 24 mars 2018

Le moins qu’on puisse dire est qu’il y a beaucoup d’activités aujourd’hui à Stoneham. Plusieurs compétitions ont lieu, en même temps. D’abord le Championnats des maîtres alpins, avec des courses de Super G, Slalom et Slalom Géant. Puis la finale de la Coupe Canada, le Canadian Open Tour Stoneham 2018, avec plus de 150 athlètes provenant de tout le pays, en Slope Style et en Demi-Lune.

Malgré tout, l’achalandage est raisonnable et il y peu ou pas d’attente aux remontées. Tout se déroule sur la gauche de la première montagne, de sorte que les skieurs réguliers peuvent trouver leur compte ailleurs sans aucun problème.

J’ai pu assister à une partie des qualifications de Slope Style assez spectaculaire, voyez vous-même !

 

Pour compléter le tout, la patrouille de ski organise un dîner hot-dogs fort populaire au sommet de la montagne 2.

Avec le cycle de gel-dégel-gel des derniers jours, et un mercure qui s’obstine à ne pas dépasser le point de congélation, les surfaces sont très dures par endroit, avec quelques plaques glacées. On ne peut rien y faire, c’est la saison. La couverture de neige reste impressionnante (à quelques endroits près) et le ski de printemps devrait être extraordinaire. Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, mais ça viendra !

 

Les sous-bois sont praticables, mais pas vraiment agréables par une température sous zéro. J’ai fait le Wapiti, les Merisiers et le Casimir ; le constat est le même partout.

Avec un peu de nouvelle neige, ou quelques rayons de soleil accompagnés d’une température plus clémente, ils seront sublimes.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Benoît Tremblay
Lorsqu'il n'est pas sur les pentes, Jean-Benoît Tremblay est derrière son bureau au Cégep Garneau en tant que registraire et coordonnateur. Musicologue de formation, il a longtemps enseigné la musique de la maternelle à l’université du troisième âge. Ses passetemps incluent la programmation informatique, qu'il pratique depuis l'enfance, et bien sûr les activités de plein air, le camping et la randonnée. Au cours des dernières années, il a transmis sa passion du ski à ses enfants et à son épouse.