VOS SPORTS:
Publication partenaire

En avril, ne te découvre pas d’un fil! Mont Tremblant – 5 avril 2018

Comme dit si bien l’expression, en avril, ne te découvre pas d’un fil! Et bien aujourd’hui, en ce 5 avril, l’expression avait tout son sens car ce fut une vraie journée hivernale sur le plus haut sommet des Laurentides soit le mont Tremblant.

Et oui, -13 degrés

Suite à un suivi de l’évolution du système dépressionnaire des derniers jours, nous avions choisi le jeudi comme meilleure journée pour profiter des dernières accumulations mais hélas, malgré l’altitude du mont Tremblant ainsi que son versant nord qui est souvent à toute épreuve, le verglas et la pluie sont venus jouer les troubles fête lors de la tempête de mercredi. En fait pour commencer, il était tombé 18cm de neige qui s’est transformée en verglas et par la suite en pluie pour y faire une belle croute de ¼ de pouce et pour terminer, un autre 8cm de neige. Lors de notre première montée sur le versant nord, tout avait l’air incroyable mais ce n’était qu’un mirage car sous cette neige, il y avait une belle croute de glace inskiable et même dangereuse. Tremblant à d’ailleurs fermé tous ses sous-bois par précaution.

Belle croute de 1/4 de pouce!

À notre arrivée au versant nord en matinée, nous avions constaté que la remontée du Duncan (reliant la base au sommet) était fermée pour un bris mécanique. Nous devions alors emprunter la remontée Expo express et la remontée Lowell Thomas pour accéder au sommet. Après dix minutes d’attente, nous embarquons finalement dans la remontée débrayable Expo qui d’ailleurs tournait au ralenti à cause des vents au sommet de ce versant. Rendus à un peu plus de la mi-chemin du trajet alors que nous étions à une certaine hauteur, la remontée a brusquement arrêté! Notre chaise s’est rapidement mise à basculer de l’avant vers l’arrière et avec la tension dans le câble, nous balancions en plus du haut vers le bas. L’arrêt de la remontée fut si brusque que plusieurs chaises qui redescendaient à contresens ont vu leurs barres de sécurité se fermer par elle-même avec l’activation du frein d’urgence de la remontée. C’était la première fois que je vivais une telle expérience malgré mes nombreuses sorties de ski année après année. Heureusement, la remontée a redémarré à peine une minute plus tard.

Une fois au sommet de l’Expo, Nous avons emprunté la piste La Griffe et c’est vraiment à ce moment qu’on a constaté que nous allions skier sur une surface rapide. Une bonne partie des pistes avaient été travaillées mécaniquement mais avec la nuit extrêmement froide et les forts vents, la surface skiable était vraiment durcie. Le meilleur endroit pour skier se trouvait dans le secteur de la remontée Lowell Thomas ou nous étions assez bien protégés du vent et ou la qualité de la neige était de loin supérieure au restant de la montagne. Dans certaines pistes comme la Lowell Thomas, Rope Tow, Rigodon et Beauchemin haut, les conditions étaient vraiment bien avec une belle neige hivernale comme surface. Également, mention honorable aux pistes Supérieur et Duncan Haut qui étaient dans de très belles conditions.

Geneviève en action sur le versant nord du mont Tremblant

Nous avons fait quelques descentes sur le versant sud via les pistes Taschereau, Kandahar et Beauvallon haut mais le vent était omniprésent et très froid avec des conditions plus glacées qu’autre chose alors c’était pas mal moins intéressant à skier.

Petite visite au versant sud

En cette journée hivernale du mois d’avril, Tremblant nous offrait 77 pistes sur trois versants (Sud-Nord et Soleil) avec 7 remontées en opération. Les conditions météorologiques étaient assez spéciales pour un 4 avril avec un mercure au sommet de -13 degrés plus le facteur vent (surtout sur le versant sud). Malgré la force des rayons du soleil du mois d’avril, celui-ci n’a pas réussi à nous réchauffer car il a fait vraiment froid en montagne. La couverture de neige était très bonne et Tremblant aurait assez de neige pour prolonger sa saison de plusieurs semaines si l’intention y était

Julien plus rapide que son ombre!

En conclusion, ce n’est pas le genre de ski que nous nous attendions avec la dernière tempête qui était tombée mercredi dernier mais nous avons tout de même réussi à trouver notre compte avec de la belle neige fraiche dans certaines pistes du haut du versant nord. Skier une journée hivernale de la sorte en avril est assez rare surtout dans le sud du Québec et nous étions contents d’avoir pu profiter de cette belle journée un peu froide au mont Tremblant.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Éric Boyczun
Éric fait partie des plus anciens membres de l'équipe de ZoneSki. Sa passion pour ce sport n'est un secret pour personne et son plaisir à skier transparait sur chaque photo de lui, où il arbore un large sourire même dans les descentes les plus techniques!