VOS SPORTS:
Publication partenaire

En ski pour la Cinco de Maillot (Mayo), montagne Blanche

Ce soir, j’ai célébré la Cinco de Mayo en mangeant des tacos mexicains dehors dans ma cour… Belle façon de terminer une journée où, pour la première fois de ma vie, j’ai fait du ski au mois de mai!

C’était à la montagne Blanche à Val-des-Lacs, où il y a encore pas mal de neige ; et c’était avec mon copain de ski Bri7. J’étais en chemise hawaïenne et en chapeau à l’avenant. Lui avait plutôt choisi une tenue plus légère…

Je m’attendais à faire du ski pénible. J’ai plutôt fait une de mes belles randonnées de l’année, sous un soleil radieux et à presque 15 degrés Celsius.

Oui, les sentiers qu’on a empruntés étaient constellés d’épines, parsemés de trous d’eau et parfois chaotiques ; mais à ma grande surprise, quand on est entré dans le bois près du sommet, pour faire une descente de télémark sauvage sur le flanc nord de la montagne, on a trouvé des conditions très agréables.

Chauffée au soleil, la vieille neige était à la fois solide sous nos skis et tendre sous nos carres. On glissait et on tournait avec aisance surprenante. J’ai fait quelques-uns de mes plus beaux virages en carrière dans cette neige de fin de saison.

Je le sais, ça paraît bizarre de courir après la neige dans le fin fond des Laurentides par une journée presque estivale sur l’île de Montréal ; mais j’ai adoré cette sortie printanière.

Vêtements légers, chauds rayons du soleil et air frais de la montagne forment une combinaison gagnante.

L’hiver, quand je suis habillé chaudement, je deviens vite trempée de sueur en ski. Aujourd’hui, malgré la chaleur, je suis plutôt resté au sec. Peut-être que je séchais au soleil, mais j’ai aussi remarqué que la neige au sol rafraîchissait l’atmosphère. C’était un peu comme faire de l’exercice dans un local bien climatisé.

Là-dessus, je laisse parler nos photos. Elles disent l’essentiel…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.