VOS SPORTS:
Publication partenaire

Encore à l’abbaye d’Oka, 13 février 2020

Pour la deuxième fois cette semaine, j’ai succombé à la tentation d’une randonnée dans les sentiers de l’abbaye d’Oka aujourd’hui.

Cette fois, j’ai écumé le secteur nord du réseau, dans l’espoir de faire de bonnes descentes dans deux collines boisées où serpentent des sentiers qui sont surtout fréquentés par les raquetteurs et les adeptes du vélo à gros pneus.

Comme lors de ma visite précédente, j’ai trouvé que ce côté nord est un peu moins propice au ski que le secteur sud. D’abord parce qu’au nord, on semble damer plus rapidement les sentiers pour faire le bonheur des randonneurs en vélo; et ensuite parce que les deux collines du nord offrent moins de dénivelé que celle du secteur sud.

Cela dit, j’ai quand même passé un agréable après-midi de ski alors à faire du «yoyo» dans les collines alors qu’il neigeait à plein ciel et que le mercure se tenait autour de zéro.

Ma meilleure descente de la journée s’est passée dans ce sentier tout près de la route 344.

Le genre de sous-bois où j’ai fait la plupart de mes descentes.

J’ai profité de l’épaisse couverture de neige pour faire plusieurs descentes à travers bois… mais sans jamais trouvé plus d’une trentaine de mètres de dénivelé à me mettre sous les skis.

J’aurais peut-être eu avantage à m’enfoncer plus loin en forêt pour aller jeter un œil au flanc de la montagne du Radar, où on a aussi tracé des sentiers.

Cette colline-là est pas mal plus grosse que ses voisines puisqu’elle atteint une altitude de 190 mètres. Il faudra donc que j’aille voir si son flanc sillonné de sentiers se prêtent à la descente lors de ma prochaine visite.

L’entrée du secteur nord.

Jolie section de sentier où j’ai suivi les traces d’un autre skieur.

Ce bâtiment est peut-être abandonné, mais il a quand même toute une look.

Cette passerelle est le seul moyen de franchir un ruisseau qui coupe en deux le secteur nord.

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.