Publication partenaire

Encore plein de neige au Massif du Sud – 14 avril 2018

Il a fait chaud  vendredi dernier, et ceux qui étaient  à la station ont eu droit à des conditions toutes printanières.  Dans la nuit de vendredi à samedi, le mercure a cependant baissé à près de -10°C.  La neige molle de la veille a figé…et n’a jamais dégelé de toute la journée de samedi.  Dans ces conditions, la station a choisi de fermer son secteur extrême ainsi que tous les sous-bois.  Sage décision, car je m’y suis pointé (juste pour voir), et les conditions étaient effectivement difficiles…voire impraticables !

Nous avons jeté un œil dans le sous-bois 3 (Cachetière), via l’entrée par la familiale.  Le couvert de neige était bien gelé…du béton !  Nous avons rebroussé chemin, non sans avoir pris le temps de croquer une belle photo.  Les arbres s’inclinent devant nous !

Nous avons poursuivi notre chemin dans la familiale.  C’est rare que nous nous y attardons, mais c’est pourtant une belle et longue piste.  Les paysages sont beaux, il y a plusieurs virages et l’inclinaison est intéressante.  Évidemment, le chemin du retour demande de la patience, mais nous n’étions pas pressés aujourd’hui.

Quelque-part dans le premier tiers de la familiale :

La familiale avec au plan gauche la sortie du sous-bois 2 (Loin-loin).  Ce n’est pas la neige qui manque !

Rendu en bas, sur la section plane du retour, nous prenons une pause pour observer la piste 5 (Surprenante).  Plein de neige, aucun découvert.

Notre journée s’est donc entièrement passée dans les pistes sans arbres.  Une occasion pour nous d’explorer autre chose que les sous-bois !

Piste 13 (Grande-allée) :

Piste 9 (Promenade) :

Il y avait du monde aujourd’hui, mais aucune attente à la remontée-mécanique.  Si l’achalandage le justifie, la station devrait être ouverte pour les deux prochaines fins de semaine (jusqu’au 29 avril).  Ce n’est pas la neige qui manque, toutes les pistes et sous-bois sont bien remplis.  Il ne manque qu’un peu de chaleur pour ramollir le tout.  Profitez-en, surtout que d’ici la fin de la saison, la station offre le billet journalier au prix de la demi-journée (achat Internet seulement).  De mon côté, je me croise les doigts pour pouvoir skier en pattes-courtes au moins une fois d’ici la fin de la saison.

Bon ski !

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Lacroix
Christian Lacroix vit en Beauce et travaille en horticulture, ce qui lui laisse du temps pour les sports de glisse. Planchiste de longue date, récemment converti au ski, il pratique ce sport principalement en famille. Leur devise: une journée en ski, active, dehors et loin des écrans c’est une journée réussie!