Fin de semaine épique avec les Powder Pigs dans les Chic-Chocs

C’est un classique: Depuis quelques années déjà on profite de la longue fin de semaine de Pâques pour aller skier une dernière fois de la saison dans les belles montagnes de la Gaspésie.

Tout d’abord les Powder Pigs c’est qui? Pour avoir posé la question à son fondateur, Claude Lévesque le propriétaire de la boutique Roc & Ride de Val-David, les Powder Pigs c’est un club de ski hors-piste qui regroupe des passionnés de la glisse et évidemment de  Poudreuse avec un grand P ! Ce n’est pas exactement un groupe exclusif et difficile à percer: Pour devenir un Powder Pig t’as juste à prendre tes skis, ton split pis à venir en sortie avec nous. Bonus: On accepte même ceux en télémark ; )

Les Powder Pigs

Pour la fin de semaine on était donc un beau groupe de 9 et pour l’occasion Claude a fait faire des magnifiques  casquettes rose à l’effigie des Powder Pigs qu’on a porté littéralement toute la fin de semaine, mettons qu’on aura pas passé inaperçu! Pour faire la route, la plupart ont embarqué dans le Sprinter de Claude, ce qui aura rendu le trajet vraiment moins pénible. Grâce à Yan le DJ on aura passé à travers un répertoire musical plutôt varié allant de Marilyn Manson à Diane Tell en passant par quelques hits de Céline Dion.

Côté ski mes attentes n’étaient pas très élevées: Il avait plu durant la semaine et les températures annoncées pour le week-end étaient près du point de congélation, j’avais donc peur de skier sur de la tôle ou du carton..

Pour notre première journée on a décidé d’aller sur le Lyall, à notre arrivée dans le parc on s’est fait surprendre par un beau soleil et une température vraiment clémente avec surtout zéro vent. À notre première descente, si le sommet avait été balayé par le vent, ça ne prenait pas longtemps avant d’accéder à de la belle neige molle de printemps et de faire des beaux virages dans l’extraordinaire terrain que la montagne offre. Au bas de la montagne rendu dans les arbres, la fin de saison se faisait sentir: On passait à travers le manteau neigeux à quelques endroits et il fallait être vigilent pour éviter les trous. Pour les autres descentes on s’arrêtait  aux arbres pour profiter des belles conditions de l’alpin. Ce qui était exeptionnel pour le Lyall, c’est que outre notre groupe, il y avait seulement 5 autres skieurs sur la montagne ce jour-là.. Là aussi la fin de saison se faisait ressentir!

Le lendemain matin lorsqu’on a vu sur le rapport d’avalanche que les risques pour la journée étaient faibles, on a vite fait le choix d’en profiter et d’aller skier les beaux couloirs sur le Mur des Patrouilleurs. Un invité de marque nous accompagnait ce jour-là: Nul autre que Bass, le propriétaire du Pub « Chez Bass »  de Sainte-Anne des Monts qui est aussi une auberge et l’endroit où nous logeons à chaque fois que l’on va en Gaspésie. Tout ce que je peux dire à son sujet c’est qu’il m’aura vraiment impressionné tant par sa condition physique que par son talent de télémarkiste! Pour ma part, c’était la première fois que les conditions permettaient d’aller s’aventurer dans les couloirs et ça aura été un réel trill de skier le Couloir à Benny et la Rock n’ roll. Mettons que l’entrée des couloirs est plutôt impressionnante mais une fois les premiers mètres passés, c’est vraiment du terrain exceptionnel à skier.

Mur des patrouilleurs: La photo ne rend pas justice au terrain!

Pour la dernière journée, il fallait beaucoup de motivation pour sortir du lit parce qu’il pleuvait des cordes à Sainte-Anne-des-Monts. Heureusement, une fois rendu dans le Parc la pluie s’est calmée et nous a donc permis d’en profiter. On est donc allé sur le Hog’s Back. Pendant la première montée, ce qui aura été frappant c’est qu’arrivé sur la crête il n’y avait aucun vent: les nuages étaient presque stationnaires ce qui est vraiment rare pour l’endroit. J’aurai donc apprécié les derniers moments de la montée. On aura d’abord fait une belle descente dans le Champ Secret. Si les conditions étaient belles sur la plupart de la descente, une belle core shot sur la base de mon splitboard témoigne que les roches n’étaient pas très loin sous la surface.. Pour la deuxième descente, on se sera gâté dans le Grand couloir qui reste toujours un classique dans les Chic-Chocs. En Bonus, tout juste avant de se lancer dans notre descente, on aura tombé sur 3 caribous qui mangeaient dans le coin! Les conditions quant à elles n’étaient pas géniales: beaucoup de skieurs étaient passés par là et la neige était très humide et difficile à skier.

La crête du Hog’s Back dans le calme

Une excellente victoire des Canadiens est venue couronner notre fin de semaine au grand plaisir de François. C’est pour ma part ce qui mettait un terme à ma saison de snowboard, je suis plus que prêt pour le vélo de montagne..

À l’année prochaine!

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Menard