VOS SPORTS:
Publication partenaire

Golf Saint-Jean-de-Matha, 14 février 2009

Il y a au moins une bonne raison d’aimer les sentiers du club de golf Saint-Jean-de-Matha: ils sont entretenus par une dameuse munie d’un conditionneur à neige capable de faire des miracles pour les skieurs.

La preuve: les pistes du club était en parfaite condition aujourd’hui alors que plusieurs centres de grande région de Montréal étaient fermés parce que la pluie de cette semaine avait glacé leurs sentiers. J’ai vraiment été surpris quand je suis arrivé sur place et que j’ai vu l’état des pistes.

L’hiver au club de golf Saint-Jean-de-Matha, c’est avant tout les «super glissades». Il y avait un mode fou au club aujourd’hui et à peu près tout le monde était là pour «super glisser». Si vous aimez la tranquillité, l’endroit risque de vous donner de l’urticaire. Il règne dans le grand pavillon d’accueil une atmosphère de station de ski alpin. On s’en rend surtout compte quand on utilise la « salle de fartage ». C’est une simple table installée dans un hall, juste en face de la billetterie du centre. Disons que ce n’est pas idéal.

C’est plus tranquille sur les sentiers parce que l’endroit n’a pas l’air d’attirer beaucoup de skieurs. Pourtant, on y fait du très bon ski. Le réseau est tracé sur le terrain de golf et sur une grosse colline se trouvant derrière. Même sur le terrain de golf, il y a pas mal de relief. Et une fois qu’on entre dans la forêt, on est presque toujours en train de monter ou descendre.

J’ai parcouru la boucle 4, un trajet de 14 kilomètres classé très difficile. C’est un très beau parcours tout en montées et en descentes. Après avoir sillonné le club de golf, le sentier grimpe dans la colline en décrivant une série de lacets. À mi-chemin dans la montée, on a une très belle vue sur la campagne environnante.

Le clou de la randonnée, c’est cependant une très longue descente comportant plusieurs virages qui amorce le retour vers le pavillon d’accueil. C’est vraiment une descente spectaculaire qui était très rapide aujourd’hui. J’avais les jambes ankylosés à force de faire le chasse-neige quand je suis arrivé en bas.

Si on peut reprocher quelque chose aux sentiers, c’est leur largeur. Tous sans exception sont très larges et tracés à la fois pour le style classique et le pas de patin. L’avantage c’est qu’on peut vraiment profiter des descentes parce qu’on a amplement d’espace pour manœuvrer. L’inconvénient, c’est qu’on l’impression de skier sur le bas-côté d’une route secondaire. Même si la colline est bien boisée, je ne me suis jamais senti «en forêt».

Fonctionnelles et exigeantes, les pistes du club de golf Saint-Jean-de-Matha conviennent parfaitement aux bons skieurs cherchant un terrain d’entraînement. Mais en tant que skieur du dimanche, j’ai trouvé qu’elles manquaient un peu de charme. Mais au moins, elles étaient en parfaite condition…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.