Publication partenaire

Hors-Piste… en piste à Tremblant- 3 décembre 2017

Samedi soir, alors que j’étais au Espresso Sports Café de la gare de Ste-Adèle pour assister au spectacle bénéfice des Keltik Pilgrim au profit de HEPAN (Héritage Plein Air du Nord, oeuvrant à la préservation des sentiers de vélo de montagne de Ste-Anne-des-Lacs), j’ai rencontré une amie qui arrivait de la station de ski Tremblant. Elle me dit: « Edith, on devrait aller grimper Tremblant demain! Ça te dit? C’était vraiment superbe les conditions aujourd’hui.  En plus, j’ai vu plusieurs personnes arrivées au sommet en peaux, certaines venant du côté sud et d’autres du côté nord.  Je suis sûre que ce sera beau! »  Une autre de mes amies qui passait le weekend là-bas m’avait téléphoné un peu plus tôt pour me relater la même chose et, me demander si je pouvais passer chez elle pour lui amener son équipement de randonnée alpine. Je n’allais certainement pas rater cette occasion. Vous commencez à me connaître…quand j’ai l’occasion de me dépenser physiquement, je ne peux que rarement refuser! En plus, j’avais déjà prévu aller skier à cette station; c’est juste que j’avais en tête du ski alpin plutôt que du ski hors piste. Je pensais à tort que le peu de neige tombée jusqu’à présent sur les Laurentides ne permettrait pas encore une grimpe, ou encore que les stations ne l’autorisaient pas vu le peu de pistes ouvertes.

Keltik Pilgrim en show au Espresso Sports Café de la gare de Ste-Adèle

Keltik Pilgrim en show au Espresso Sports Café de la gare de Ste-Adèle

Après une très courte nuit, je retrouvais donc les « girls » au pied des pentes à Tremblant: cinq filles, de 10 à 50 ans, réunies pour entamer la montée.  J’étais très emballée! Le soleil s’est même frayé un chemin au travers les nuages pour nous accompagner. Quelle chance!

La Nansen était belle et bien ouverte pour les skieurs et les randonneurs alpins. Les gens croisés affichaient tous un grand sourire. Le grand air et des conditions de neige printanière ont certainement cet effet sur l’humeur.  Certaines personnes s’arrêtaient pour nous saluer ou encore nous poser des questions de toutes sortes. Bien que ce ne soit pas un nouveau sport, le ski hors piste suscite bien de la curiosité et de l’intérêt.

La progression allait bon train et, plus on se rapprochait du sommet, plus la couverture en forêt semblait (vue de la piste) être de plus en plus épaisse. C’est ainsi que lorsque nous avons atteint l’entrée de la Sasquatch près de la mi-montagne, nous avons opté pour bifurquer dans celle-ci. Quel bon choix ! Ce fut juste « WoW » avec ce beau sentier aux conifères recouverts de neige blanche. Nous avons croisé plusieurs autres randonneurs alpins qui avaient eu la même idée !

Notre groupe s’était peu à peu séparé au cours de l’ascension afin de respecter le rythme de chacune, permettant à toutes de mieux profiter de l’expérience.  Vers l’heure du lunch,  dégouttantes de sueur des suites de l’effort, nous avions toutefois toutes atteint notre objectif personnel. Quel sentiment d’accomplissement! Une magnifique première journée de grimpe à Tremblant pour la saison 2017-2018.  J’ai déjà hâte d’y retourner!

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Hors-Piste… en piste à Tremblant- 3 décembre 2017"

Me notifier des
avatar

wow ça donne le goût !!!

wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Édith Viens

Le ski alpin, hors-piste et la planche à neige sont tels une source transgénique de l’identité d’Edith. Elle carbure à l’activité sportive, à l’adrénaline et aux tempêtes! Son aire de jeux de prédilection se trouve dans les montagnes. Elle est toujours prête à découvrir et atteindre de nouveaux sommets. Suivez-la dans ses aventures!