VOS SPORTS:
Publication partenaire

Journée de tempête au Relais – 4 avril 2018

Qui dit jour de congé combiné avec une journée de tempête rime avec ski pour moi.  Même s’il ventait très fort, j’avais vraiment le goût d’aller skier.  Le Relais s’imposait de lui-même, je devais aller récupérer les skis de ma conjointe et de fiston en vue d’un week-end de ski cette fin de semaine et avec l’orientation de la montagne, j’étais pas mal certain que les remontées ne fermeraient pas.  

Les routes pour se rendre à la station était un peu hasardeuses mais rien que ne pouvait arrêter un skieur déterminé.  Cela dit, ça faisait un bon bout que je n’avais pas vu autant de sorties de route en ville lors de mes déplacements…  Je suis arrivé vers 9h30 au Relais et à voir le stationnement, j’étais certain que j’allais avoir une belle journée, il devait avoir une trentaine de véhicules au maximum et je suis généreux.  Ou sont les skieurs?  Voici ce que j’ai vu en premier en embarquant dans la remontée, invitant, non?

Je commence ma journée dans la Mirador directement sous l’Hexago.  Dieu merci, il a neigé pas mal car sinon, les conditions auraient été très ordinaires avec le mercure anormalement froid que nous subissons en ce moment.  La neige a une excellente portance et malgré l’heure, je suis le deuxième skieur a descendre dans cette piste.  Évidemment, la neige est plus lourde qu’en plein hiver, mais soyons francs, je ne peux demander mieux au début avril.  Avec des fats skis au pieds, les virages sont faciles et tellement plaisants!

 

Au sommet du versant principal, il ventait très fort si bien que je n’ai fait que quelques descentes sur le versant principal dans la Gaby-Pleau et la Laurentide qui était aussi belle l’une que l’autre avec très peu de traces.  Ça faisait longtemps que j’avais skier avec aussi peu de skieurs en station.  J’arrivais à la remontée et, hop dans la chaise sans attendre une seule seconde.   J’ai transféré sur le versant Nord-Ouest, pour aller skier la totalité des pistes accessibles de ce côté.

La majorité des skieurs se se rejoints de ce côté car le vent y était moins présent dû à la plus grande présence d’arbres au sommet pour protéger la remontée, si bien que nous étions vraiment confortables.  Il faut dire qu’il ne faisait pas plus froid que -5C au mercure.  Mon coup de coeur fut l’Expert Sous-bois qui à ma première descente n’avait pas été skier du tout et on pouvait facilement se laisser aller à fond de train et sauter les quelques obstacles et atterrir dans la neige molle.

Les bosses dans la Guy A Paquet était également très belles, enfin celles que l’on sentait sous les skis!  Comme en fait foi cette photo, on pouvait à peine les distinguer.

J’ai pris une petite bière au Jack Rabbit qui est mon deuxième quartier général au Relais et avec un bon lunch et du pop-corn, j’étais prêt à retourner skier en après-midi.  Il nous reste trois belle s semaines de ski dans la région de Québec, alors, je vous invite à en profiter pleinement car en plus les conditions sont encore excellentes et bien meilleures que lors des deux ou trois premières fins de semaine de l’hiver.  En passant, le Relais est encore en période de prévente pour les abonnements de saison pour la saison prochaine et les prix sont franchement imbattables.  Bon ski!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Tommy Thériault
Skieur tout-terrain, Tommy privilégie bien souvent les stations un peu méconnues ou plus éloignées des centres urbains... petit futé, il sait bien que c'est là que la poudreuse reste intacte le plus longtemps! Ses intérêts diversifiés l'amènent à découvrir plusieurs facettes du ski, un sujet qu'il ne se fatiguera pas d'étudier!