VOS SPORTS:
Publication partenaire

Journée nationale du ski à Stoneham – 27 janvier 2018

Je ne le savais pas en prenant le volant ce matin, mais aujourd’hui était la Journée nationale du ski et du snowboard. Stoneham est une des stations participantes et offrait 50% de rabais sur le billet régulier. Apparemment, j’étais le seul à ne pas le savoir parce que la station était bondée comme je l’ai rarement vue.

Déjà, en entrant dans le stationnement, on se dit qu’il se passe quelque chose aujourd’hui. Mais c’est rendu au bas des pistes que la réalité nous frappe : plus de 25 minutes d’attente aux bulles ce matin. Une courte panne inopinée du tout nouveau quadruple n’aide en rien les choses. La file de ce dernier s’est rabattue sur l’autre, et nous sommes au beau milieu d’une marée de skieurs. Qu’importe, les enfants et moi partagerons la remontée en agréable compagnie, car personne n’a perdu le sourire aujourd’hui.

Heureusement, le télésiège tout neuf sera remis en fonction rapidement. Pour les deux remontées suivantes, il y aura moins de cinq minutes d’attente. En début d’après-midi, on connaitra toutefois une autre attente de plus de 20 minutes. Je ne donnerai pas tous les détails de la formule mathématique, mais disons simplement que, malgré tout, plus de 71% du temps, l’attente m’a semblé raisonnable.

Il faut quand même voir le bon côté des choses : le temps est idéal et les conditions sont très bonnes. Savourons chaque instant… même si certains instants sont plus longs qu’à l’habitude.

Comme souvent la fin de semaine, une fantastique ambiance règne à Stoneham. Les skieurs passent du bon temps en famille, les jeunes s’amusent, les parents tout autant. Cette station a un petit quelque chose de spécial qu’il est difficile d’expliquer.

Je suis accompagné de mon fils de 17 ans et de ma fille de 11 ans, qui m’impressionneront tous les deux par leur aisance sur les pistes. Mon fils s’est élancé à deux reprises dans la Sapinière, un sous-bois noir avec quelques sections techniques assez relevées. Ma fille a dévalé les pentes abruptes plus rapidement que jamais, en parfait contrôle.

Ai-je dit qu’il y a foule ? Il y avait même un placier au bas des 40 : une première en ce qui me concerne. Peu importe, les conditions sont demeurées belles toute la journée, malgré le flot imposant de skieurs : neige fraiche damée sur un fond surtout ferme, avec quelques endroits durcis. Il y a quelques rares plaques glacées, mais elles sont bien balisées et on peut les contourner sans problème. Dans les sous-bois, quelques roches et racines dépassent à l’occasion, mais encore une fois, il y a toujours un endroit pour passer. J’avais mes skis (presque) neufs et ils en sont sortis indemnes.

Ce fut un très beau moment pour mes enfants et moi, et selon ce que j’ai pu voir, pour un grand nombre de familles également.

(Pssst…. Il y aura moins de monde demain…)

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Benoît Tremblay
Lorsqu'il n'est pas sur les pentes, Jean-Benoît Tremblay est derrière son bureau au Cégep Garneau en tant que registraire et coordonnateur. Musicologue de formation, il a longtemps enseigné la musique de la maternelle à l’université du troisième âge. Ses passetemps incluent la programmation informatique, qu'il pratique depuis l'enfance, et bien sûr les activités de plein air, le camping et la randonnée. Au cours des dernières années, il a transmis sa passion du ski à ses enfants et à son épouse.