VOS SPORTS:
Publication partenaire

Journée neigeuse en bonne compagnie au Mont Orignal – 29 janvier 2017

 

En ce doux dimanche de la fin janvier, j’avais décidé d’aller skier avec William à la Coopérative de solidarité du Mont Orignal. C’était ma troisième visite à cette station et ma dernière sortie datait tout de même de 3 ans. Pour mon petit homme, c’était une journée de première. Le Mont Orignal est une station familiale toute indiquée avec des pistes adaptées à tous les niveaux d’habilité. Il y a de belles pistes de carving bien inclinées comme le haut de la Marie-Michèle Gagnon ou de l’Érablière. Il y a également de beaux petits sous-bois relativement faciles et un snowpark reconnu par les amateurs de par sa qualité : le Moose Park. Un beau secteur avec une piste école et des glissades sur tubes sont également disponibles pour les enfants. William a d’ailleurs bien aimé sa visite dans le mini Moose Park.

Nous sommes arrivés à la station vers 10h20, et juste après être remontés au rez-de-chaussée, nous croisons une de mes collègues, Lucie accompagnée de sa petite famille. Comme ils étaient prêts à aller skier, nous avons convenu de se rejoindre plus tard pour partager quelques descentes les six ensembles.

William et moi commençons notre journée avec une descente dans la Chaudière qui est ni plus ni moins la piste familiale de l’endroit. William avait d’ailleurs bien du plaisir à y descendre. Notre mauvais coup du jour fut d’aller faire une descente dans la St-Odilon. Je me souvenais plus ou moins de quoi avait de l’air cette piste et c’est William qui a plus ou moins apprécié : le pitch n’était pas très large et assez à pic si bien que Mme Odilon a donné du fil à retordre à mon coco et en plus, on ajoute à cela des sections planches longues, et même certaines portions en montée ce qui n’est pas idéal avec un petit homme de 4 ans.

C’est après quelques descentes que nous rejoignons Lucie et sa famille pour faire une descente avec eux. C’est dans un mélange de la Chaudière et de l’Érablière que nous aurons fait notre descente. Les enfants de Lucie sont vraiment supers avec William et cela vient sûrement du fait qu’ils ont des parents tout aussi sympathiques. Après cette descente, William avait très faim, donc nous avons quitté Lucie et sa famille pour aller prendre la mesure de notre lunch. Le chalet était bondé, mais nous avons trouvé une place assez facilement.

En après-midi, nous avons alterné les descentes dans l’Érablière et la Chaudière. William a même tenté un saut dans le mini Moose Park et malgré le fait qu’il soit tombé, le tout s’est quand même bien passé. Nous sommes ensuite allé jouer un peu dans le module de jeux situé à côté du chalet ce qui a permis à Will de faire une petite pause du ski.

Après une descente dans l’Érablière, nous avons retrouvé nos compatriotes pour trois belles descentes dans la Chaudière et le petit sous-bois facile au bas de la montagne que tous les enfants ont grandement apprécié. William et moi avons d’ailleurs été très heureux de partager ces descentes en si bonne compagnie. J’espère bien que nous aurons la chance de se reprendre d’ici la fin de la saison. Nous avons finalement rendu les armes vers 15h15, très satisfaits de notre visite au Mont Orignal. 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Tommy Thériault
Skieur tout-terrain, Tommy privilégie bien souvent les stations un peu méconnues ou plus éloignées des centres urbains... petit futé, il sait bien que c'est là que la poudreuse reste intacte le plus longtemps! Ses intérêts diversifiés l'amènent à découvrir plusieurs facettes du ski, un sujet qu'il ne se fatiguera pas d'étudier!