Publication partenaire

La Montagne Blanche – 5 Janvier 2017

Avec les récents cocktails météorologiques des derniers jours, un mélange de pluie et neige s’est abattue sur une portion des Laurentides. Ayant skié notre quota de croûte pour les 5 prochaines années l’an dernier, moi et Luc cherchions une place à skier où il n’y aurait aucune croûte. Étant incertain des conditions dans le triangle Sainte-Adèle, Val-David, Entrelacs, nous avons pris la décision de s’exiler un peu plus au nord près de St-Donat.

Marc-Antoine Brisette

Ayant déjà skié la versant nature à La Réserve et la Montagne noire, nous cherchions une nouvelle destination à ajouter à notre palmarès. Ni moi ni Luc n’avions skié la montagne Blanche, nous avons donc arrêté notre choix sur cette destination un peu exotique. L’approche plutôt imposante repousse la plupart des adeptes. En effet, en partant du stationnement du sentier Inter-Centre, il faut compter un bon 12km aller-retour d’approche avant d’atteindre des lignes skiables.

Marc-Antoine Brisette

Le choix du partenaire dans ce genre de randonnée est plutôt important si on veut rallier l’arrivée. Nous sommes arrivés tôt au stationnement vers 7h30. Nous avons eu droit à un petit 10 cm supplémentaire de neige cette nuit suite au +/- 30 cm reçu la veille. Sans étonnement, nous étions les premiers (avant même le déneigeur) sur place. Après avoir emprunté le mauvais sentier et rebrousser chemin, nous avons débuté notre approche avec 1 heure de retard. Le sentier d’approche est magnifique avec des paysages à couper le souffle.

Le sentier est sublime

L’inclinaison du sentier est faible à modéré et le fond avait été bien « tappé » par les visiteurs dans les jours précédents. Étant donné l’approche colossale (et l’emprunt du mauvais sentier au départ) nous n’avons pas atteint le sommet de la Montagne Blanche, ce n’est que partie remise. Nous avons néanmoins fait une très belle descente de 200 mètres de dénivelé. Bien que la descente fût intéressante, nous avons décidé qu’il était plus sage de rallier l’arrivée que de tenter une deuxième descente. Les amateurs de plein air trouveront probablement leurs comptes dans ce genre de randonnée, les amateurs de descentes trouveront quant à eux l’approche trop longue pour justifier la distance à parcourir. Chapeau à Luc d’avoir fait cette distance en splitboard !

Voici la vidéo de la journée:

Écriture de l’article: Marc-Antoine Brisette

Capture vidéo: Luc Houle et Marc-Antoine Brisette

Montage vidéo: Luc Houle

Carte des sentiers: Inter-Centre

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Luc Houle
Luc Houle est un planchiste dans l'âme. Il aime dévaler les pentes des stations mais son endroit de prédilection est le hors-piste loin des foules. Luc combine ses talents en photographie et vidéo pour partager ses magnifiques sorties hivernales.