Publication partenaire

La Réserve, 10 février: Du gâteau!

Commencer par la fin a parfois du mérite. Ainsi, cette chronique commence avec ce que j’ai fait vers 15:00: un arrêt à la Boulangerie du village. C’est ici que je retrouve une bonne dose d’énergie bien sucrée avant de prendre le chemin du retour. Avec la journée de ski que j’ai eu, je peux me permettre un p’tit 2 000 calories en extra…

Cette parfaite journée de ski débute à 7:00. Au départ de St-Lazare, une bruine verglaçante m’agace. Cependant, une fois traversé Laval ce désagrément disparaît pour laisser place à une grisaille totale. Bof! On se dirige vers La Réserve et on sait qu’il fera bon, sinon beau, là-bas! Comme de fait, une nouvelle neige de quelques centimètres recouvre le sol qui en avait par ailleurs besoin. Il est 9:00 et je suis fébrile.

Les pistes sont en parfait état; le carving est des plus satisfaisants. Après trois descentes civilisées en piste, il est temps d’aller voir si la neige est plus blanche chez le voisin: direction sous-bois. B’en oui, c’est super là aussi. Certes on touche un fond glacé par endroits, mais la vaste majorité du dénivelé est en notre faveur. Il y a une neige fraîche qui ne demande qu’à être traitée avec respect. Trop forcer ses virages dégage la neige de surface et expose le fond glacé. Je fais un bon nombre de descentes dans ce terrain moins fréquenté. Mes sous-bois préférés aujourd’hui: Lavoie Haut, Sous Sous Haut, Sous Sous Bas, Sous-Bois, Boisé et Sensation. Je ne suis pas allé du côté des Enragé, Accès Autorisé et Silencieuse.

Sur les pistes, beaucoup de monde. C’est festif! La neige est rapide et tendre. Ça fly en simonak! J’avais bien l’intention de me pointer la face dans le Versant Nature. C’est ouvert; une des rares fois de la saison. Cependant, le haut du secteur est crouté sous une dizaine de cm de neige poudreuse. Finalement, je décide de passer mon tour. Peu de skieurs semblent s’y aventurer.

La station se prépare à accueillir son traditionnel Festival du talon libre; les 17 et 18 février prochains, les télémarkeurs sont invités à venir s’affirmer. Un genou près du sol, l’autre près du coeur.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "La Réserve, 10 février: Du gâteau!"

Me notifier des
avatar
Rodrigue Bélanger

«Un genou près du sol, l’autre près du coeur.» Ça, c’est avoir le sens de la formule… Excellent…

Dommage que tu aies décidé de passer ton tour sur le versant nature. C’était la première fois qu’il était ouvert cette année et c’était tout simplement magique. La croûte auquel tu fais référence était seulement perceptible pour les premiers 20 pieds, tout le reste étant recouvert d’un bon 35cm de neige fraîche. D’ailleurs, la zone limite (aussi ouverte pour la 1ere fois cette année) était sublime, tout comme la plupart des sous-bois, en particulier les sous-bois Sous-sous haut et bas. Samedi fut une journée comme on en voit pas souvent dans une saison. À la prochaine tempête peut-être !

wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Patrick Teasdale
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.