VOS SPORTS:
Publication partenaire

La Réserve 13 avril 2019

Dans une saison de ski, trois types de journées ressortent habituellement du lot: les journées de poudreuse, les journées ensoleillées avec temps froid où la neige est croûtée et les quelques premières journées de ski de printemps où la température se réchauffe mais pas encore assez pour faire fondre la base de neige. Aujourd’hui était justement ce dernier type de journée et honnêtement, difficile d’avoir mieux comme conditions de ski de printemps: gros soleil, température entre 13 et 15 degrés, base de neige s’approchant des records, bref, une journée de ski de printemps signée La Réserve où toutes les pistes étaient ouvertes à l’exception de deux débutantes donc qui n’affectaient en aucun point le terrain skiable convoité pour un skieur expert!

Certaines stations des Laurentides ont justement annoncé cette semaine avoir dépassé le cap des 6 mètres de neige. La Réserve est justement dans cette région qui a été favorisée tout au long de l’hiver. Le résultat est bien simple: les pistes extrêmes que la station a à offrir sont littéralement ensevelies sous la neige, de sorte que plusieurs obstacles présents en début de saison sont carrément disparus sous la neige. J’ai donc enchaîné les descentes en utilisant les lignes les plus agressives qu’on ne peut simplement pas emprunter en début de saison. Ici, la Pirouette haut où il était possible de descendre sans même ralentir à gauche:

Le milieu où j’ai sauté le rocher, ce qui est rare dans mon cas, ayant eu dans ma vie mon lot de maux de dos:

Chute Libre où certains caps sont disparus, notamment vers le bas et que j’ai allègrement descendu par la droite:

La station a reçu en début de semaine dernière un mélange de neige et verglas. Il était encore possible de tracer quelques lignes comme ici dans le secteur limite:

N.B. Cette neige était plutôt collante donc ralentissait énormément le skieur. C’est beau en photo mais moins agréable en pratique!

L’Enragé où on pouvait descendre en sautant les divers obstacles:

J’ai enchaîné les descentes tout au long de l’après-midi dans ce terrain skiable idéal pour un skieur expert. Même la Vertige se descendait encore par le centre:

Aujourd’hui était l’événement « Big Splash » où les divers compétiteurs devaient tenter de traverser une piscine. Pour certains, ce fut assez facile:

Pour d’autres, un peu moins:

Les compétiteurs usaient de toutes sortes de tactiques comme de cirer leurs skis à chaque descentes avec de l’huile, cire, etc.

La station est encore en opération demain pour une dernière journée. C’est toujours triste de voir une station fermer en offrant de si bonnes conditions et ouverte à 100%!

Bon ski!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Julien V Francoeur
En ski, Julien est un adepte de la doctrine « avoir le bon outil pour faire la bonne job »; il est donc l'heureux propriétaire d'une quincaillerie assez élaborée de paires de ski. Il ne sort jamais sans traîner au moins deux paires de skis, histoire de viser toujours le ski parfait pour toute condition donnée, y compris les imprévus!