VOS SPORTS:
Publication partenaire

La réserve 30 janvier – Journée de poudreuse signée La Réserve encore une fois!

Ayant définitivement besoin de me changer les idées aujourd’hui, quoi de mieux que de me retrouver sur les pentes? La dernière tempête qui a frappé Lanaudière s’est finalement étirée sur deux jours. La station a reçu 10cm mardi mais le gros des précipitations est tombé dans la nuit de mardi à mercredi pour notre plus grand plaisir. Le résultat était un beau 15cm de poudreuse particulièrement légère (25cm sur 24h au total) ce matin avec une météo dégagée et un mercure à la baisse. Bref, tous les ingrédients pour redonner le lustre nécessaire à cette montagne et avoir une journée de poudreuse signée La Réserve. Le portrait de la station à notre arrivée vers 9h15:

Une chute libre particulièrement invitante à peine tracée:

Le constat est bien simple: poudreuse à mi-bottes partout sur la montagne! La base naturelle commence à être suffisamment épaisse pour emprunter des lignes plus agressives des diverses pistes de la montagne. Ici, la Chute Libre haut:

Pirouette haut où il n’en manque pas beaucoup pour la descendre sur son côté gauche:

Pirouette (milieu) où Max en a aux genoux:

Couloir avec Jean-Sébastien en action:

Vertige où il est toujours possible de descendre par le centre de la piste:

Sous-bois où il y a assez de neige pour sauter les lignes les plus difficiles:

…Et que dire du secteur limite où il était possible d’en avoir aux genoux (voir image de couverture aussi):

Bref, une journée de poudreuse dignes des bonnes que l’on rencontre dans une saison signée La Réserve!

Profitez-en!

Bon ski!

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Julien V Francoeur
En ski, Julien est un adepte de la doctrine « avoir le bon outil pour faire la bonne job »; il est donc l'heureux propriétaire d'une quincaillerie assez élaborée de paires de ski. Il ne sort jamais sans traîner au moins deux paires de skis, histoire de viser toujours le ski parfait pour toute condition donnée, y compris les imprévus!