VOS SPORTS:
Publication partenaire

La tradition -Mont Gleason 31 décembre 2018

Il y a de ces sorties qui deviennent d’année en année une tradition. Visiter le Mont Gleason en famille en est une. C’est donc par cette journée toute traditionnelle de la veille du Jour de l’An, que ma fille ainée et moi décidons de visiter cette belle station du centre du Québec, « familiale et authentique », comme l’indique leur juste slogan.

La plupart des pistes importantes sont ouvertes, il y en a pour tous les calibres et avec les 2 télésièges en opération, pas d’attente ou si peu. Il y a quand même du monde et c’est tant mieux, une belle ambiance règne sur les pentes.

Côté conditions, c’est ben correct considérant la couche mince de neige naturelle ailleurs que sur les pistes. D’ailleurs, aucun sous-bois n’est accessible aujourd’hui, il faudra patienter à l’année prochaine. Beau travail des dameurs cependant, le ski est agréable et rapide. C’est un peu durci par endroits, surtout sur le haut des pistes et étrangement dans la Pierre Ling, normalement belle par sa faible inclinaison, le vent peut-être… On perçoit des boules de glace dans certains zones, mais rien pour gâcher la journée.

La qualité de cette station, outre le choix des pistes, se retrouve dans l’expérience générale. En effet, tout est mis en place pour avoir une journée mémorable, surtout si on vient en famille. De l’efficacité du chalet à la présence de papiers mouchoirs (merci à Cascades, généreux collaborateur, qui donne aussi son nom à une des plus belles pistes de la place); à la qualité de l’accueil jusqu’aux nombreux modules du Parc DM2Shop. Sans oublier l’après-ski, présenté par le bar le  Wiski  d’où l’on peut siroter une bière Gleason en pression en observant les skieurs en action.

La Cascades

Le Mont Gleason célèbre 50 ans d’histoire cette année, plusieurs activités (et aussi un goûteux cocktail du 50ième) seront au programme cet hiver. À surveiller déjà le 5 janvier prochain, l’activité « Guimauve sur le feu ».

Les jeans

Je n’oublie jamais mes accessoires de ski, mais probablement à cause de l’effet de  «entre Noël et jour de l’An »  ce matin, c’est arrivé, j’ai oublié mes pantalons de ski… Plus jeune, je n’aurais pas supporté le jugement et aurais probablement rebroussé chemin pour éviter de skier en jeans.
Mais comme la température est clémente, j’ai décidé de faire fi de mes préjugés et ai skié en beaux jeans bleus. C’est surprenant comme le denim isole ! Je n’ai pas vraiment souffert du froid ! C’est plus l’orgueil qui en a pris un coup, une belle leçon d’humilité : je ne rirai plus du skieur de jeans, ça peut arriver à tout le monde !

Une vraiment belle façon de terminer 2018.
Bonne Année à tous les lecteurs de Zoneski et puisse une visite à Gleason devienne aussi pour vous une tradition annuelle !

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Bégin
Pierre est skieur depuis l’âge préscolaire avec un intermède planchiste pendant les années 90; sans jamais abandonner le ski qu’il pratique régulièrement surtout en Estrie. Il aime partager sa passion par le biais d’une chronique de ski autant que d'aller vite, mais s’arrête souvent pour s’assurer de ne pas manquer un saut ou un virage de poudreuse oubliée!