Publication partenaire

L’Aqua-neige de Val d’Irène — 15 avril 2018

Pendant que la tempête s’abattait sur l’Outaouais et le Grand Montréal, ici, dans la vallée de la Matapédia, juste au début de la péninsule gaspésienne, c’était toujours le gros soleil dans un ciel bleu. Que demander de mieux?

Une baignade, vous dites? Eh bien, vous serez servis… si vous êtes assez brave. Il faisait froid.

C’était la 42e édition de l’Aqua-Neige le week-end dernier : cette course de ski où on doit terminer en traversant le Lac Picalo, un étang de 61 mètres de long.

Vous le traversez? Parfait. Vous devenez finaliste. Et les finalistes, eux, partent de plus bas. Et ainsi de suite… jusqu’à ce qu’on couronne le gagnant, qui reçoit une bourse de 1000 $.

61 m, c’est long, mais plusieurs s’y rendent…

…d’autres, non.

Mais avouons-le, si on passe la journée dans les gradins à voir des skieurs passer, c’est pour prendre une bière et voir les débarques.

Pour ce qui était de skier, la plupart des gens présents ne s’en donnaient pas la peine. Aucune attente au télésiège, beaucoup de sièges vides… en début d’après-midi, on skiait encore sur le corduroy dans les pistes damées.

Parfait pour le carving… à condition qu’on arrête à temps avant de traverser la piste où la course avait lieu.

Si on vise bien, on se retrouve dans un sentier de toutous. Ça semble être à la mode, ces dernières années.

Mais on ne l’aura fait qu’une seule fois. Le plus gros de la journée s’est fait sur le damé, pour deux raisons : Premièrement, le versant nord, qui était censé ouvrir aujourd’hui, est finalement resté fermé. Le préposé à la billetterie m’a dit que le bus était en panne. 🙁

En ce qui a trait aux sous-bois, j’ai essayé la Matapédienne… de peine et de misère. Couverture intégrale, aucun découvert… mais avec une température qui se tenait sous le point de congélation toute la journée, la neige de printemps est restée très, très ferme dans les pistes naturelles.

Même son de cloche dans les pistes plus ouvertes mais non-damées : Ça a l’air attrayant à première vue, mais c’est dur dur.

Le gros soleil n’aura pas réussi à ramollir tout ça.

Le damé, lui était super traçable, s’il était néanmoins un peu moins frais.

J’ai donc alterné entre le carving et le spectacle des skieurs dans l’eau toute la journée, avec de la bonne musique dans les haut-parleurs. À chaque année, c’est toujours un bon party qui lève, au point où c’est le sujet de l’heure sur toutes les stations de radio de la région!

Une petite primeur pour l’an prochain : la station a fait des essais pilotes pour une manche style « slalom » dans le lac, où il faut contourner deux bouées. Si ça se concrétise l’an prochain, c’est prometteur!

Même si Val d’Irène semble avoir terminé sa saison pour cette année, on peut s’attendre à des conditions semblables au parc du Mont Comi et au Mont Saint-Mathieu, qui seront tous deux ouverts le week-end prochain si la météo le permet. Si le mercure passe au-dessus du zéro, on devrait avoir un bon ski de printemps avec une couverture digne de l’hiver dans toutes les pistes, même les naturelles et les sous-bois!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "L’Aqua-neige de Val d’Irène — 15 avril 2018"

Me notifier des
avatar
Alain Côté

Merci pour le rapport. J’ai dû canceller ma visite à la dernière minute.

wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Carl Tessier
Skieur depuis près de vingt ans et ZoneSkieur depuis les débuts du site en 2003, Carl n’a manqué aucune saison depuis sa première, à sept ans. Pour s’évader de son cubicule d’informaticien, il explore le Québec (et ailleurs) en quête de virages enneigés et de paysages uniques : damé, sauvage, bois, de la petite station de région au gigantesque domaine quatre-saisons.