VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le 5e versant de Camp Fortune – 2 février 2019

J’ai appris ces derniers jours que le 5e versant de Camp Fortune était finalement ouvert. Il s’agit du versant Alexander. Cette année, il n’est ouvert que les fins de semaines, depuis le milieu de janvier et devrait l’être jusqu’au début de mars. C’est donc environ 18 journées seulement par saison qu’il est possible d’y skier. Je n’avais jamais skié ce versant auparavant. Aujourd’hui était ma chance!

J’arrive à la station vers 12:30. Il neige beaucoup. Je me stationne côté Skyline… c’est plus rapide. La route du Parc de la Gatineau est tellement enneigée que pour les skieurs qui reviennent vers le stationnement, il est même possible traverser la route en ski, avec un bon élan!

En arrivant par ce versant, il y a une légère montée pour rejoindre le petit chalet Skyline. J’y prends mon billet et j’embarque rapidement à bord du télésiège quadruple pour me rendre jusqu’au sommet.

Au sommet, j’emprunte la piste Humdinger Ravine, c’est la seule connection directe avec les versants Pinault et Clifford de la station. Je fonce. Aujourd’hui, avec toute la neige qui tombe, les faux plats de cette piste donnent pas mal de fil à retorde, surtout aux planchistes.

Arrivé au bas du versant Pinault, je m’arrête à la tente de la boutique Kunstadt. C’est journée démo… et avec toute la neige qui tombe, j’ai le goût d’essayer autre chose que des skis de slalom. On me propose d’essayer des Stockli 2018 Stormrider 83. Quand ma botte prend place dans la fixation, un « toc! » puissant se fait entendre, telle une portière de Volvo qui se referme! C’est du solide… j’en salive déjà!

Me voilà prêt à affronter la tempête! Mon objectif est toujours de rejoindre le versant Alexander. Pour ce faire, j’emprunte la remontée quadruple Clifford, et à partir du sommet, je dévale la piste Marshall. Les premiers virages avec les Stormrider sont fantastiques… incroyable ce qu’un ski bien adapté aux conditions peut procurer comme plaisir! En arrivant en bas, il faut se donner un bon élan et quelques secondes plus tard, me voilà enfin au bas du versant Alexander!

Le versant Alexander, c’est une vieille remontée arbalète (« T-Bar »), pour accéder à deux pistes intermédiaires, une de chaque côté de la remontée.

À ma première montée avec ce T-Bar, je partage la remontée avec un enfant… ce sera donc une montée avec la barre dans les mollets, mais c’est pour une bonne cause!

Les débarquadères des autres télésièges sur les autres versants étaient glacés… et il ventait très fort en haut. Ici, c’est tout le contraire… on remonte protégé à la fois par les arbres et par l’orientation plein sud de ce versant qui bloque le vent.

La descente commence dans la piste McDonald! Il y a beaucoup de neige. Possiblement que toute la neige tombée cette semaine avait été laissée « au naturel »… attendant les premières traces des skieurs de la fin de semaine.

À mi parcours, dans la partie plus inclinée de la piste, un saut a été aménagé. Quel plaisir avec toute cette neige!

Je pourrais ici utiliser qualificatif par dessus qualificatif, mais laissez-moi simplement vous dire que tout était réuni aujourd’hui pour que cet après-midi de ski demeure mémorable. Ce fut assurément mes descentes de la saison qui m’ont procuré le plus de plaisir à date… et ce même sur un tout petit versant avec un tout petit dénivelé.

Si vous passez par Camp Fortune cet hiver, ne manquez pas la chance de venir découvrir ce 5e versant de la station. Il ne vous reste que 4 ou 5 fins de semaines…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Lemieux
Skieur autodidacte depuis le début des années 80, il slalome les stations en solo, entre amis ou en famille en quête de pur plaisir. Amateur de premières traces, il est habituellement sur les pistes de bonne heure pour savourer les meilleures descentes de la journée : "Rien ne sert de courir; il faut partir à point!"