VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le calme avant la tempête au Mont Sainte-Anne – 20 décembre 2018

Des conditions de glisse présentant une neige malléable sur base ferme : voilà ce qui attendait les skieurs qui se sont présentés au Mont Sainte-Anne en ce 20 décembre afin de profiter d’une dernière belle journée avant le massacre diluvien.

De façon générale, ce fut une journée de ski bien agréable : soleil, ciel bleu, température clémente, faible achalandage, bonne couverture de neige et terrain varié réparti sur 63 pistes ouvertes, dont tous les sous-bois.

Parmi les pistes disponibles, il y avait tout le secteur expert du versant sud en version non damée. Ce fut donc plaisant de descendre La Crête et L’espoir, par exemple, transformées en champs de bosses fermes mais avec juste assez de neige molle pour rendre la glisse suave. Même chose pour les traditionnelles pistes à bosses, comme La Saint-Laurent, Le Canyon ou encore La P.A. Rousseau (sur la photo ci-dessous).

En contrepartie, certaines pistes damées n’étaient pas super : je pense, entre autres, au Gros Vallon, où des valons de neige artificielle mal aplatis se transforment en plaques de glaces géantes, ou encore à la Mélanie-Turgeon sur le versant Nord ouverte à moitié pour laisser la place à une équipe d’entraînement.

Ce qui s’en vient n’aidera en rien l’état de ces pistes. Et si vous êtes du style à skier contre vents et marées, vendredi ne sera pas votre jour de chance : le Mont Sainte-Anne, comme plusieurs autres stations, annonce la suspension de ses activités de glisse pour préserver les pistes autant que faire se peut.

Même avec toute la neige reçue depuis le début de la saison, le passage continuel des skieurs dans les pistes naturelles a eu pour effet d’amincir le couvert neigeux. On se rend vite compte qu’il n’y en a pas si épais que cela, ce qui signifie qu’avec la pluie et le redoux, le nombre de pistes risque de diminuer considérablement jusqu’aux prochaines chutes de neige.

Sachant tout cela, l’objectif de la journée d’aujourd’hui était simple : profiter du calme avant la tempête.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Pinsonnault
Son intérêt pour la nature et le grand air se décline en deux principales activités : le ski alpin (sa grande passion) et la randonnée en montagne. Rédacteur professionnel dans la vie de tous les jours, et prenant un malin plaisir à photographier les paysages d’hiver et les skieurs lorsqu'il pratique son sport de prédilection, Pierre aime écrire sur le ski et partager ses expériences, photos à l’appui.