VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le Chic-Chac, comme nulle part ailleurs!

13 janvier 2015 | Reportage, par David Auger
Photos Benoit Bisson / Chok Images

Murdochville, un village d’un peu moins de 800 habitants, se trouve près du parc des Chic Chocs, à environ  40 km de la côte gaspésienne.  Plus de 10 heures de route et quelques 800 km pour s’y rendre à partir de Montréal, mais vous ne le regretterez pas!  Un conseil: covoiturage. J’ai fait le voyage avec mon partenaire de ski, Steve.  Même si la route semble interminable, je vous garantis qu’une fois là-bas, vous comprendrez pourquoi vous avez fait toute cette route!

L’introduction au visiteur

À l’arrivée au Chic-Chac, on se sent comme un étranger (surtout si on arrive après le souper) mais après seulement une journée, un tout autre sentiment s’empare de nous. On se croit dans une commune, car le partage y règne. Après deux soirs seulement, on est devenu vétéran puisqu’on connaît beaucoup plus l’endroit, les infrastructures et bien sûr le personnel, qui est si attachant. De plus, dites adieux au stress – vous deviendrez serein et détendu.  On retrouve deux bâtisses au Chic-Chac : le presbytère où on retrouve des chambres, la réception, des salons avec table de billard et foyer ainsi qu’un atelier au sous-sol, ainsi que l’auberge, où on retrouve la chaleureuse salle à manger ainsi que d’autres chambres et salons. Vous avez donc deux endroits pour dormir.  Côté confort, on y est bien, cependant ce n’est pas un hôtel cinq étoiles!  Le but est de faire du ski dans un endroit unique et de partager ses expériences avec les autres, voilà tout!

Du côté des domaines skiables, vous pouvez faire du cat-ski ou des remontées en motoneige sur deux montagnes aménagées de façon remarquable: le Mont Porphyre et le Mont York. La différence entre les deux est le niveau de difficulté. Le Mont York offre davantage de défis à l’inclinaison et on y retrouve notamment des plates-formes pour sauter. Il s’adresse donc aux experts. Le Porphyre est un excellent endroit pour initier les nouveaux à la poudreuse. Pour ceux qui sont équipés de peaux d’ascension et qui sont plus aventuriers, le Mont Lyall offre de belles opportunités de descente. À cinq minutes de marche du Chic-Chac, une station de ski est en opération avec un t-bar, le Mont Miller. Et finalement, il est possible de faire de l’héliski sur les monts York et Porphyre!

L’aspect le plus impressionnant des pistes du Chic-Chac, spécialement du Mont York: leurs sous-bois. Tout a été conçu par des maniaques de ski, de planche, aidés d’ingénieurs forestiers pour maximiser l’expérience des sous-bois. Très peu d’endroits peuvent se vanter d’offrir un type d’aménagement aussi intéressant. Avis à ceux qui veulent pratiquer leurs sauts : on y retrouve également des modules pour faire des sauts dans plusieurs pistes. La raison pour laquelle cet endroit est si unique est que les pistes ont des couloirs assez larges, en plus d’être situées dos au vent, ce qui est excellent. Tout est pensé dans le but de pouvoir faire le plus de virages avec le maximum de vitesse possible. Le dénivelé  est aussi très surprenant, surtout du côté du Bell qui se trouve au Mont York.

L’équipe du Chic-Chac est dédiée à offrir une expérience-client absolument inoubliable! La nourriture est tout simplement délicieuse et le personnel tellement attentionné et professionnel qu’on ne veut plus quitter! Le soir venu, les clients partagent avec joie leur expérience de la journée, et c’est justement ce qui fait que le séjour est si agréable –  non seulement l’expérience unique de ski, mais le bonheur de partager ces moments avec un groupe de gens sympathiques et attachants.  Un bel esprit d’équipe, de partage et d’émotions règne au Chic-Chac.

Le récit d’un coup de foudre

La première journée de mon séjour, nous étions en cat-ski avec comme guides Philippe et Sébastien. Nous avons opté pour le Mont York, vu le degré de difficulté. Même avec la pluie qu’il y avait eu avant notre arrivée, les conditions étaient très bonnes. Fait intéressant, les noms des pistes pour le Mont York sont tous inspirés de l’univers d’Astérix, comme en témoignent nos deux coups de cœur de la journée: l’Assurancetourix et l’Idéfix. J’ai adoré le fait que les guides, après quelques descentes, nous permettaient de partir avant eux.  Ils avaient évalué le groupe, et dépendant de la piste, nous pouvions donc l’explorer du début à la fin sans même faire un arrêt.  Dur pour les jambes mais tellement agréable!  Ce n’était qu’un début et j’étais tout à fait comblé!

Deuxième journée, nous nous sommes dirigés vers le Mont Lyall pour une journée de backcountry, équipés de peaux d’ascension. Le Mont Lyall est situé à environ une heure de Murdochville en passant par le parc des Chic Chocs. Cette journée s’annonçait difficile, vu la tempête et le peu de visibilité.  Pour ma part, c’était une première expérience en splitboard. Je dois dire que faire l’ascension avec les peaux est très différent de ce que j’imaginais puisque c’est très technique. Steve et moi étions accompagnés de Philippe et Frank, nos deux guides. Quelle expérience de monter et descendre dans un endroit aussi sauvage et surtout d’une telle beauté!  Cela représente une expérience ultime pour tout skieur et planchiste. Nous avons fait deux descentes au total puisque la première montée nous a pris environ trois heures, dont environ une heure et demie pour se rendre à la base de la montagne. Le Mont Lyall a été aménagé par l’équipe du Chic-Chac, donc encore une fois, l’expérience était des plus sublimes. La tempête déferlait pendant toute la journée, alors à notre deuxième descente, il n’y avait plus aucune trace de notre première descente! Une autre journée où je me devais de dire mille fois merci à la vie!

Pour la troisième journée, nous sommes retournés en cat-ski, avec pour guides JP et Frank.  Nous avons fait un total de neuf descentes. Durant cette journée, l’ambiance est à son comble puisque qu’on peut compter 30-40 cm de neige fraiche, peut-être plus, dû au vent et à la localisation du Mont York. Du début à la fin, il y avait de la poudreuse à en faire rêver les plus mordus!  Encore une fois, journée incroyable! Chaque piste comportait son lot de difficultés et chaque fois nous avons tracé les premiers. Durant la journée, l’un des guides nous a demandé, à Steve et moi, de le suivre, jugeant que nous étions près à sauter un cliff. Wow… l’adrénaline dans le tapis, je m’élance, et quelle fût ma sensation d’accomplissement et ma fierté lorsque j’ai réussi mon atterrissage! Encore une fois une journée remplie d’émotions!

Le Chic-Chac est une expérience unique que vous devez vivre au moins une fois dans votre vie.  Je dois dire que je ne m’attendais pas à autant de défi et de qualité de piste. Tout le personnel qui y  travaille y met du sien pour rendre cet endroit magique. Pour Steve et moi, ce sera le début d’une tradition, il faudra y retourner à chaque année, question de retrouver, ne serait-ce que quelques jours, ce sentiment d’exaltation et de pure joie!

Bonne poudreuse!!

Cet article a été réalisé en collaboration avec le Magazine Découvertes

Murdochville-après ski-AGN-39 from Aventure grandeur nature on Vimeo.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Auger
Pour lui, la planche à neige est un mode de vie! 24 ans après ses débuts, il est plus maniaque que jamais. Il voyage en quête des plus beaux endroits et de sensations extrêmes!