VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le Massif de Charlevoix, endroit paisible. – 2 janvier 2019

Il y a de ces matins où en regardant les conditions météo, je me demande bien pourquoi j’aime l’hiver. Avec une température de -27 degrés au thermomètre et un ressenti de -41 au Massif de Charlevoix, il y a de quoi rester bien au chaud à la maison! Et bien vous savez quoi? J’ai totalement ignoré ce tout petit détail et ma sortie d’aujourd’hui m’a donné raison une fois de plus : bien habillés, il n’y en a pas de problème!

La belle neige poudreuse d’hier a été tracée dans la quasi-totalité des sous-bois, mais il reste quand même plusieurs endroits intéressant à explorer, sans toutefois faire de premières traces. Entre les bosses, c’est le fond durci qui refait surface. Dans les pistes damées, on retrouve aussi quelques plaques de glace par endroits, majoritairement en centre de piste, mais une neige douce pour la glisse est la surface majoritaire sur la montagne. Le faible achalandage tout au long de la journée est excellent afin de préserver l’état des pistes : peu d’amoncellements se créent, peu de nouvelles plaques de glace sortent de sous la neige.

On a préféré skier le secteur Maillard dans les sous-bois presque toute la journée en finissant par le Camp Boule pour se relaxer les jambes. Comme il ne ventait pas, phénomène rare à la station, j’ai eu chaud sous mes gros vêtements. En après-midi, le mercure est monté jusqu’à -13, parfait pour skier! Qui a dit qu’il faisait trop froid pour sortir au fait?

Probablement en raison du froid, peu de gens se sont déplacés. Arrivés à la montagne vers 10h, nous nous sommes stationnés au P1! Le domaine skiable étant assez grand, plusieurs pistes étaient pratiquement désertes, aucune attente aux remontées non plus. C’est une excellente façon de conclure mes vacances, sous un soleil de plomb, mais parfois, bizarrement, pris dans un épais brouillard à la mi-montagne.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Samuel Petit
Samuel fait de la planche depuis 25 ans. Il a débuté dans sa cour arrière, le Mont-Saint-Anne. En ski à ses débuts, la planche est devenue son principal choix de glisse. Adepte de vitesse, de poudreuse et de sous-bois, il surfe partout où il y a assez de dénivelé. Il a un bon esprit d’analyse et de technique pour les tests en tous genres.