VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le Mont Lac-Vert, une belle découverte. 26 janvier 2019

Pour la deuxième journée de notre petit périple au Saguenay-Lac-Saint-Jean, nous avions décidé d’aller à la découverte d’une station que nous n’avons jamais visitée. Le Mont Lac-Vert, a été notre choix. Située à Hébertville au Lac-Saint-Jean, la montagne a un dénivelé très acceptable de 240 mètres en plus d’offrir 20 pistes en journée et 4 en soirée. Plusieurs autres activités sont offertes tel que : glissade sur tube, piste de «fat bike» ainsi qu’un secteur hors-piste (avec guide).

En route vers la station, avec un mercure oscillant entre -28 et -30 degré Celsius sans ajouter le facteur de peur (refroidissement Éolien), il faudra bien s’habiller pour se garder au chaud et profiter au maximum de cette journée ensoleillée.

À notre arrivée, un chalet spacieux et des gens chaleureux nous accueillent, ce qui est typique des gens du lac. Le temps de se dégourdir et se préparer, nous sommes prêts à aller en piste peu après l’ouverture. Un seul des deux télésièges triples est en fonction aujourd’hui. La Mont Lac-Vert est l’hôte d’une course de motoneige de type «hill cross» qui aura lieu en soirée. Une partie de la montagne et le secteur «BC» est donc inaccessible aujourd’hui afin de laisser place aux préparatifs. J’aurais aimé voir les pilotes à l’œuvre, le parcours est assez impressionnant !

Partons à l’aventure ! Le travail des pistes est remarquable, c’est croustillant et nous permet de «carver» allègrement. Un petit tour en sous-bois nous fait remarquer qu’une très bonne couche de neige s’est accumulée. Après seulement trois descentes, c’est déjà l’heure d’aller se réchauffer!!

C’est à ce moment que j’ai fait la connaissance d’un skieur passionné, Pierre le Patrouilleur. Pierre, le Mont Lac-Vert, c’est sa place. Il le connaît par cœur. Avec toute sa générosité, il a accepté de nous servir de guide toute la journée, nous faisant découvrir la quasi-totalité des pistes accessibles et des petits recoins de la montagne. Un grand merci Pierre, c’est très apprécié.

En cette journée assez froide, un petit plus qui était bien apprécié est le chalet du sommet. Un poêle à bois nous réchauffe le corps et le cœur, des divans confortable et une vue magnifique.

Bien que je n’aie pas pu parcourir toute la montagne, j’ai pu y constater tout le potentiel. C’est garanti que j’y retournerai avant longtemps. Mont Lac-Vert (et Pierre), je vous dis à bientôt !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Martin Dumas
Skieur depuis son tout jeune âge, Martin a pratiqué le ski de compétition et ensuite l'enseignement. Maintenant plus concentré sur le ski en famille et entre amis, il sillonne différentes stations à la recherche de la trace de la journée. Préférant le hors-piste et l'adrénaline en toute saison, Martin pratique aussi la moto de sentiers l'été.