VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le Relais, l’hiver est de retour, 13 janvier 2020.

En ce lendemain de tempête hivernale, où d’abords la pluie a fait rage, voilà que l’hiver a retrouvé ses lettres de noblesse. C’est une trentaine de centimètres qui sont tombés pendant la journée de dimanche. La station de ski Le Relais au Lac-Beauport, en banlieue nord de Québec avait revêtu son beau manteau blanc, ne laissant aucune séquelle de cette pluie sur les pistes de ski.

Comme plusieurs adeptes, j’aurais aimé profiter de cette neige fraîche, celle que les mordus de poudreuse ont trouvée au Saguenay ou dans Charlevoix, mais il m’était impossible de m’y rendre. En ce lundi matin, j’ai rejoint un bon ami au Relais afin de reprendre ce que j’avais laissé mercredi dernier au Massif de Charlevoix. Au Québec, on appelle ça l’hiver. Une belle couche de neige recouvrait les pistes du Relais et partout, on sentait les skis s’enfoncer légèrement dans ce moelleux tapis blanc.

Photo Jacques Boissinot / ZoneSki

En semaine, la station est presque déserte. Beaucoup de retraités s’y rendent, font un bel avant-midi de ski sur des conditions parfaites et rentrent chez-eux en après-midi. C’était encore le cas lors de ma visite. J’y ai rencontré un retraité, Pierre, avec qui j’enseignais le ski ici même avec le Club Redskins. Tout comme pour les retraités sur place, Pierre y vient trois ou quatre fois par semaine. Le Relais est une valeur sure, disait-il.

La décision de m’y rendre ce matin était aussi basée sur cette certitude. Roger et moi n’avons pas été déçus.

Photo Jacques Boissinot / ZoneSki

J’ai arpenté la montagne et skié mes pistes favorites tout au long de la matinée. J’ai à nouveau dévalé la piste Laurent-Bernier avec un large sourire sous mon col. Sa succession de vallons vous soulève presque dans les airs, puis ses compressions vous font enfoncer les skis dans la neige. C’est la seule piste que j’ai skié deux fois.

Le bas de la Laurent-Bernier. Photo Jacques Boissinot / ZoneSki

Les pistes plus à l’ouest, desservies par le télésiège quadruple, semblaient plus à l’abri du vent qui soufflait fort. Le mercure indiquait un beau -11˚C à la base. Mon ami Roger a bien aimé retrouver sa piste favorite, la Jean-Claude-Tremblay, qui était agréable à skier du début à la fin.

La région de Québec a été chanceuse comme j’expliquais plus haut. La pluie n’aura été que de passage, comme il arrive à chaque hiver. Un redoux nous arrive à presque tous les mois de janvier. Heureusement, les stations du Québec sont équipées de systèmes d’enneigement performants et j’ose croire que ce redoux sera rapidement oublié par les adeptes de la glisse. Il était inutile d’avoir des skis aiguisés pour cette belle journée, toutefois si j’ai un conseil à donner, faites préparer vos skis.

La météo prévoit un temps froid d’ici la fin du mois de janvier. L’Estrie a été, selon ce que j’ai entendu, plus touché par les pluies diluviennes au cours du dernier weekend. Souhaitons-leur qu’ils puissent effacer rapidement ces caprices de Dame Nature.

À notre départ, une neige légère tombait toujours sur la région de Québec et sur la station du Lac-Beauport. L’hiver est de retour, sortez faire du ski ou de la planche.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot
De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!