VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le Valinouët – la neige… Toujours plus blanche chez le voisin – 29 déc. 2018

Parti tôt ce matin de le rive-sud de Québec, il pleuvait des cordes bien au-delà de Stoneham. Les prévisions de la veille disaient que la pluie toucherait peu la station du Saguenay et mon ami Max qui y était une journée avant moi me disait que l’après-midi de vendredi était sous une neige fine.
Un peu avant l’Étape, la route était sur fond de neige, mais ça roulait très bien. Je ramasse Max à l’hôtel et nous filons vers le Valinouët. À notre arrivée, il y a une couche de neige poudreuse sur les pistes qui nous attend. Max m’avait prévenu, les locaux trouvent les conditions mauvaises et il poursuit en disant, « hier pareil et c’étaient les meilleures conditions de ski que j’ai eu depuis un bout ». Max avait raison, car un beau 5 cm d’or blanc trônait sur la surface ferme, rendant les descentes agréables sous les skis.

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas friand des pistes à bosses. Croyez-moi, j’ai eu beaucoup de plaisir à skier aujourd’hui. Cette poudreuse recouvrait les bosses, les rendant moelleuses sous les skis. Max a même réussi à me traîner dans un sous-bois et j’ai adoré. Bon, ce n’était pas des sous-bois extrêmes, mais très agréable à descendre.

Moi dans le sous-bois Gauthier. Photo Maxime B. Lespérance

Max s’est lui aussi laissé aller à quelques reprises. 

Les pistes non-damées la veille, offraient une plus belle surface aux adeptes de la glisse que les pistes travaillées mécaniquement. J’ai cumulé 12 descentes, toutes aussi agréables les unes des autres. Le voyage en valait la peine.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Au final, j’ai visité pour la première fois cette station mythique du Saguenay et j’ai beaucoup aimé. Quand on se compare, on se console, dit-on. Les sympathiques adeptes locaux devraient en prendre note. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère sur place tant par l’accueil que par la qualité des services.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

D’ailleurs, la station est à la veille de grands changements. Parmi ceux-ci, la construction d’une unité d’appartements condo y est projetée. Dépendant de la popularité de ce projet, je me suis laissé dire qu’on pourrait même y voir un nouveau chalet. De plus, deux nouvelles pistes sont disponibles. Une d’entre-elle, la « sans-nom » fera l’objet d’un concours auprès des clients pour trouver son nouveau nom. J’aime visiter les stations qui bougent et où on sent le progrès. Je vais certainement y revenir. Oui, la neige… Toujours plus blanche chez le voisin.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot
De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!