VOS SPORTS:
Publication partenaire

L’hiver n’est pas terminé à Tremblant – 4 Mars 2018

Dimanche le 4 Février, après un redoux la veille qui nous a fait  skier sur du gros sel avec un petit softshell, je n’étais pas particulièrement pressé d’arriver à Tremblant dimanche pour dévaler les pentes. Grave erreur.  Bien que la montagne était plutôt vide ce qui m’a plutôt étonné étant donné qu’il s’agissait du premier week-end de la semaine de relâche du Québec et le dernier de celle de l’Ontario, on ne peut pas dire que je ne m’en suis pas réjouit. La montagne à nous tous seuls (ou presque…).

Un beau petit 5 cm tout léger avat soupoudré la montagne pendant la nuit, mince précipitation mais qui finalement était amplement suffisant pour faire passer les conditions de « passables » à « excellentes – 1 » (pas parfaites, mais nettement meilleur que tout ce qu’on a connu dans les dernières semaines). Ajoutons à cela que le couvert neigeux est encore très épais, autant sur les pistes que dans les sous-bois, attention cependant de ne pas y aller trop trop fort, ce qui aidera grandement à faire perdurer le ski dans les Laurentides jusqu’en Avril j’en suis certain.

Très peu de plaques de glace, merci aux équipes d’entretien des pistes ainsi que la petite précipitation de la veille, il faut toutefois faire attention car des pistes plus abruptes présentent de la glace vive, là où la neige s’agrippe difficilement. Pour les amateurs de sensations fortes cependant la Dynamite, encore ouverte n’est que très peu skiée et présente donc d’excellentes conditions, pour les amateurs de bosses. Attention au pitch de la fin par contre, c’est une couche de glace vive qu’il va falloir soit sauter ou descendre en ligne droite.

Nous sommes même allé explorer quelques sous-bois et avec un couvert neigeux encore assez épais pour ne pas complètement passer au travers, la mince couche de neige reçu permettait d’offrir une bonne adhérence entre les arbres. Attention par contre, qui dit couvert neigeux aminci et légère chute de neige, dit aussi petites surprises des bois cachées. Ceux d’entre vous avec des skis fraîchement cirés et aiguisés vont probablement préférer s’abstenir. Pour les autres, have fun! 

De manière générale, les Laurentides ont nettement moins été touchées par le redoux des dernières semaines que la Rive-Sud de Montréal ce qui permet de skier sur une surface nettement meilleur et de meilleurs conditions. Avec la dépression qui va s’abattre sur le Sud du Québec dans les prochains jours, le vent pourrait peut-être changer. De l’autre côté de l’île, à Sutton, voici ce qu’on annonce pour les jours à venir. Vous saurez assurément où me trouver 😉

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Félix LeBlanc
Félix est un passionné du ski, de la technologie et de l'art visuel. Curieux de nature, il se garde bien informé sur tout ce qui touche de près ou de loin ses passions et tout comme Ron Fournier, adore "donner son deux cents" à ses lecteurs. Chasseur de tempêtes pour tracer les plus beaux sous-bois de la province, sa maxime dans la vie est celle-ci : "Ta pire journée de ski est toujours meilleure qu'une journée ordinaire au travail".