VOS SPORTS:
Publication partenaire

Ma gang de skieurs, vous êtes donc où ?- Le Massif le 8 décembre 2018

Si Daniel Boucher avait skié dans sa chanson il nous aurait sûrement dit aujourd’hui  » Ma gang de skieurs, Vous êtes donc où » ? La neige était en abondance ce qui contrastait avec l’affluence discrète qui s’est partagée en grandes parts égales, un terrain qui ne demande qu’à être tracé dans des conditions exceptionnelles.

Visite du Massif en ce samedi, où l’automne a mis ses plus beaux gants blancs afin de nous servir sur un plateau d’argent des sous-bois naturellement enneigés, dont la volupté n’a d’égale l’épaisseur de son tapis ! Le traditionel nuage du matin restera accroché jusqu’à l’heure du lunch et cédera sa place au soleil pour le quart d’après-midi. Du bleu, du blanc, du soleil, une véritable scéance de photothérapie ! Ce n’est pas le temps d’hiberner ! C’est le temps de sortir les planches et d’aller jouer dans les sous-bois du domaine skiable. La variété offerte est abondante, ce qui est rarissime sitôt en début de saison. Tour à tour, j’arpenterai l’Archipel où la base bien garnie de poudreuse approche le mètre. J’enchaînerai avec une descente sportive dans le sous-bois de la Dérive, digne des plus beaux jours de février ! Quant à l’Estran, du pur délice ! De sous-bois en sous-bois, l’excitation et l’émerveillement croîtra en crescendo jusqu’à l’apothéose ! J’ai dû me pincer pour m’assurer de mon éveil en dévalant les sous-bois Dominiques Maltais et Fortin ! L’Hiver dans sa plus belle expression !

Le sous-bois Dominique Maltais

La Fortin

Les statistiques de la journée :

Nombre de pistes ouvertes : 39 sur une possibilité de 52. Ce qui est exceptionnel en ce début de saison.

Affluence : Modeste. Aucune attente aux remontées.

La météo : Beau, aucun vent. Le mercure a culminé jusqu’à -15 Celsius vers 13H00. Bien habillé et en action, le froid ne sera qu’illusion. C’était même confortable.

Les conditions : En piste : Damée sur une base ferme. Quelques endroits de convergence affichaient des conditions granuleuses sur une base durcie notamment à la mi-montagne.

Les conditions en sous-bois : Poudreuse légère et en acun cas je n’ai senti la base.

La journée en photo :

C’est bien connu, les murs c’est fait pour …. descendre ! Photo prise dans le Mur où la poudreuse en abondance était bien accrochée.

L’inclinaison du Mur est impressionnante.

Seul dans mon Archipel !

Se laisser aller à la …. Dérive !

Ici et là dans la montagne :

Skieur en action sur fond de paysage maritime nordique.  

Et si c’était ça le bonheur ?

Une journée exceptionnelle.

Skieurs(es) et planchistes, où êtes vous ? le terrain est invitant à souhait !

Profitons pleinement du moment .

Bonne saison !

Heureux en ski un jour, Heureux en ski toujours.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Robert Rousseau
Diplômé en gestion de l'école des Hautes Études Commerciales, Robert ne manque pas une occasion de pratiquer son sport favori. Amateur de voyages, il aime découvrir des nouvelles stations, s'aventurer dans un nouveau sous-bois ou de prendre la mesure d'une solide pente. Si vous le croisez dans une piste, il se fera un plaisir de vous saluer .